mardi 19 juin 2018

Abba, Père

Romains 8:15 « En effet, vous n’avez pas reçu un Esprit qui fait de vous des esclaves et vous ramène à la crainte: non, vous avez reçu l’Esprit en conséquence de votre adoption par Dieu comme ses fils et ses filles. Car c’est par cet Esprit que nous crions: Abba, Père! »
  1. Contexte...Paul parle aux romains dans cette lettre du salut et de la vie chrétienne. Il leur a déjà expliqué dans les chapitres précédents comment être sauvés, et maintenant il explique les changements qui a lieu par la suite, avant d'expliquer comment vivre pour Dieu après. Dans ce chapitre Paul parle de la différence après le salut dans notre vie, notamment la lutte entre la chair et l'Esprit. Un vrai problème pour les nouveaux convertis.
  2. Notre lien avec Dieu ne nous rende pas esclaves, ce n'est pas dans cette relation que nous vivons avec Dieu. Un esprit de crainte, de l'inconnu, de la peur que cela peut terminer à tout instant, ou à tout instant le maître peut nous rejeter. Non plus esclave de la chair, esclave de la loi, esclave de la mort... « Ainsi donc, puisque ces disciples sont des êtres de chair et de sang, lui aussi, de la même façon, a partagé leur condition. Il l’a fait pour réduire à l’impuissance, par la mort, celui qui détenait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, et pour délivrer tous ceux qui étaient réduits à l’esclavage leur vie durant par la peur de la mort. » (Hébreux 2.14-15) 
  3. Mais Esprit d'adoption. Un concept que les romains connaissaient bien. Ces enfants n'avaient plus de lien légal avec leur propre famille. Les droits de l'enfant adopté étaient les même que pour un enfant de naissance. Et le Père de la famille avait des obligations aussi envers l'enfant, de bien prendre soin de lui comme il faut. Les juifs étaient esclaves par la loi et tout ce qu'il fallait faire pour « plaire » à Dieu. Les gentils aussi, tout ce qu'il fallait faire et en plus pour plusieurs dieux. Mais plus maintenant ! Car ils sont adoptés. Un vieux pasteur l'a dit comme ça, «  Dieu, le juge par l'Esprit de l'esclavage, nous envoie vers Christ, notre médiateur, et ce Christ le médiateur, par l'Esprit de l'adoption, nous renvoie à Dieu, le Père. » 
  4. « Nous crions », (du grec krazw) un cri à haute voie, avec une émotion profonde, de plusieurs types. Les enfants « crient » dans cette façon souvent. Les enfants sont souvent emporté par leurs émotions. Aussi utilisé pour les cris de certains animaux, car dès fois on crie à Dieu sans forcement des expressions claires, des phrases bien formé, mais de notre cœur dans l'angoisse, dans la joie, dans la douleur, dans l'incertitude. ( Romains 8.26). (Quand les disciples ont vu Jésus marchant sur l'eau, Matthieu 14.26 ; quand deux hommes aveugles ont essayé de rattraper Jésus, Mat. 9.27 ; quand Jésus a fait son entré à Jérusalem assis sur un âne les gens criaient, Mat. 21.9 ; Jésus utilisé quand il a crié en publique le dernier jour de fête « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. », Jean 7.37 ; Etienne criait juste avant sa mort « Seigneur, ne leur impute pas ce péché! », Actes 7.60 ; Les saints devant le trône de Dieu qui crient « Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre? » Apoc. 6.10.) Ce verbe est conjugué au présent active....qui veut dire « continuellement », « en permanence ». Et c'est qui « Nous » ? Les grecs, les romains, les juifs, les noirs, les blancs, les pauvres, les riches, les blondes, les rousses, les âgées, les gens....tous ceux qui sont adopté par Dieu. 
  5. « Abba, Père » ce n'est pas le mots et ensuite sa traduction, mais l'expression précises. Ce le mot araméen que l'on ne peut pas traduire en fait. (Comme certains mot en français et anglais. « Home » en anglais. « Lapereau » ou « cep » en français. ) Donc, ils ont gardé l'original. Cela montre à la fois l'affection et la tendresse, la soumission, mais aussi le respect, car ils l'ont utilisé même en étant adultes. Cela unit aussi les croyants, car peut importe la langue on utilise, on peut crier à notre Papa. D'où Paul a-t-il sorti cela ?
    1. De Jésus...Marc 14:36 « Abba, Père, pour toi, tout est possible. Eloigne de moi cette coupe; cependant, qu’il arrive non pas ce que moi, je veux, mais ce que toi, tu veux. » Jésus a utilisé la même expression. Dans ce moment de souffrance et dans l'attente juste avant sa mort, et Dieu lui a-t-il répondu ? (Oui, Hébreux 5) Donc, grâce à cet Esprit d'adoption, nous avons le même avantage que Jésus, de parler à notre Père dans la même façon. 
    2. Galates 4:6 « Puisque vous êtes bien ses fils et filles, Dieu a envoyé dans notre cœur l’Esprit de son Fils qui crie: Abba, Père. » Ici, la phrase est inversée au lieu de « par cet Esprit que nous crions » , là c'est « L'Esprit qui crie ». C'est par la puissance de l'Esprit que l'on crie à notre Père, et c'est aussi Lui qui nous inspire à le crier. (Rom. 8.26)
  6. Donc, en étant un enfant de Dieu, nous pouvons crier sans cesse dans la liberté que Dieu nous donne. Avec tous les privilèges de ses propre enfants. Cet Esprit qui nous aide et nous rappelle de cela. N'oublie pas, que nous ne sommes plus esclaves mais enfants de Dieu. Co-héritier avec Jésus. Et crions le Père librement, et en chaque moment et peu importe la situation. Il est notre Abba, Père. 

l'Assurance du Salut


Voici,  des passages pour nous convaincre que nous sommes bien sauvés, et que nous ne pouvons pas le perdre. Ensuite, des passages, souvent utilisés pour dire le contraire, examinés.  

Esaïe 35 : 8 « Il y aura là un chemin frayé, une route, qu'on appellera la voie sainte; Nul impur n'y passera; elle sera pour eux seuls; Ceux qui la suivront, même les insensés, ne pourront s'égarer. »

  1. Enfants de Dieu. Les croyants sont les enfants de Dieu à jamais.
    1. (Romains 8:16) L’esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
    2. (Galates 3:26) Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-christ. 
    3. (Galates 4:6-7) Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs L’esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.
    4. (Éphésiens 1:4-5) ...devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur. Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui? Et encore: Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils?
    5. (Hébreux 2:9-10) Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. Il convenait, en effet, que celui pour qui et par qui sont toutes choses, et qui voulait conduire à la gloire beaucoup de fils, élevât à la perfection par les souffrances le Prince de leur salut.
    6. (Hébreux 12:5-6) Et vous avez oublié l’exhortation qui vous est adressée comme à des fils: Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu’il te reprend; Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils.
    7. (1 Jean 3:1-2) Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est.
    8. (1 Jean 5:19) Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.
    9. (Jean 1:12-13) Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.
    10. Pourriez-vous trouvez un passage où Dieu a désavoué un de ses enfants ?
  2. Une place. 
    1. Mathieu 25.34 « Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. »
    2. Jean 14.2-3 « Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place. 3 Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. »
    3. (Romains 9:22-26) « Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire? Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d’entre les Juifs, mais encore d’entre les païens, selon qu’il le dit dans Osée: J’appellerai mon peuple celui qui n’était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n’était pas la bien-aimée; et là où on leur disait: Vous n’êtes pas mon peuple! ils seront appelés fils du Dieu vivant. »
    4. (Hébreux 11:16) « Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c’est-à-dire une céleste. C’est pourquoi Dieu n’a pas honte d’être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. »
    5. (Jean 6:37-39) « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. »
    6. (2 Corinthiens 5:1) Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme.
    7. Si Il nous a préparé une place (à chaque de ses enfants), cette place ne sera pas vide, on va le remplir. 
  3. La vie éternelle.
    1. Jean 3.16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »
    2. I Jean 5.11-13 « Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. »
    3. (Jean 17:2-3) « selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-christ. »
    4. (Jean 10:27-29) « Mes brebis entendent ma voix; je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle; et elles ne périront jamais, etpersonne*ne les ravira de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous; et personne ne peut les ravir de la main de mon Père. » *Strongs 3762..Aucun, rien, personne
    5. (Jean 5:24) En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m'a envoyé, a la vie éternelle et ne vient pointen jugement, mais il est passé de la mort à la vie.
    6. Jean 6 : 37-40 « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi. car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. Or, la volonté de celui qui m’a envoyé, c’est que je ne perde rien de tout ce qu’il m’a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. »
    7. (Romains 5:20-21) « Or, la loi est intervenue pour que l’offense abondât, mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé, afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus-christ notre Seigneur. »
    8. (Romains 6:23) « Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-christ notre Seigneur. »
    9. (1 Timothée 1:16) Mais j’ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-christ fît voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je servisse d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle.
    10. (Tite 1:2)...lesquelles reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise dès les plus anciens temps par le Dieu qui ne ment point.
    11. (1 Jean 2:24-25) « Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père. Et la promesse qu’il nous a faite, c’est la vie éternelle. »
    12. (1 Jean 5:11-13) Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils. Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.
    13. (Jude 1:20-21) « Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-esprit, maintenez-vous dans l’amour de Dieu, en attendant la miséricorde de notre Seigneur Jésus-christ pour la vie éternelle. »
    14. Plus que parfait...Le temps des verbes dans ses passages dessous, conjugués au plus que parfait dans le grec qui représente quelque choses de terminer dans le passé mais avec les résultats qui restent en place. https://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-grec-temps-plus-que-parfait-5779.html
      1. Jean 5.24« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. »
      2. Rom. 5.1-2 « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-christ, qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu. »
      3. Eph. 2.8 « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. »
    15. En Jean 5:24(dessus), Jésus dit qu'un croyant « est passé de la mort à la vie ». Nul part dans la Bible, il est dit qu'un croyant peut passer de la vie à la mort. En Jean 6:39, Jésus dit qu'il ne perde rien de tout ce que le Père lui a donné. Jésus a-t-il menti ? Actes 13:48 dit qu'une personnes sauvée a été destinée (Strong 5021, attribuer, désigner) à la vie éternelle. Nul part il dit que la vie éternelle une fois donné, peut être retirer. Cela a été promis à ses enfants avant le commencement du temps (Tites 1.2), lié du fait que Dieu ne mente pas. Dans Tite 3.5-7, Paul nous dit que les croyants subissent "la régénération et le renouvellement par le Saint-Esprit". Nulle part dans la Bible ne dit qu'un croyant peut être plus régénéré né ou plus renouvelée. Jean nous dit dans 1 Jean 5.11-13 que nous pouvons savoir que nous avons la vie éternelle. S'il est vrai que nous pouvons perdre notre salut, pourquoi Jean dit-il que nous pouvons savoir que nous avons la vie éternelle ? Des dizaines d'autres versets expliquent comment les croyants peuvent gagner des récompenses dans le ciel en faisant de bonnes œuvres sur la terre. Si nous pouvons perdre notre salut, qu'arrive-t-il à toutes ces récompenses que nous avions supposément gagnées? 
    16. La vie éternelle, ne sera pas « la vie éternelle » si nous pouvons la perdre. 
  4. Héritiers 
    1. (Romains 8:17) Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui.
    2. (Galates 3:29) Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse.
    3. (Galates 4:7) Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu.
    4. (Éphésiens 3:6) Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus-christ par l’Evangile...
    5. (Titus 3:6-7) « ...qu’il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-christ notre Sauveur, 7 afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle. » 
    6. (Hébreux 6:17-20) C’est pourquoi Dieu, voulant montrer avec plus d’évidence aux héritiers de la promesse l’immutabilité de sa résolution, intervint par un serment, afin que, par deux choses immuables, dans lesquelles il est impossible que Dieu mente, nous trouvions un puissant encouragement, nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek.
    7. (Hébreux 11:7) C’est par la foi que Noé, divinement averti des choses qu’on ne voyait pas encore, et saisi d’une crainte respectueuse, construisit une arche pour sauver sa famille; c’est par elle qu’il condamna le monde, et devint héritier de la justice qui s’obtient par la foi.
    8. (1 Pierre 1:3-4) Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir, lequel vous est réservédans les cieux, 5 vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salutprêt à être révélé dans les derniers temps!
    9. (Ephesiens 1:18) et qu’il illumine les yeux de votre coeur, pour que vous sachiezquelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserveaux saints
    10. Trouvez un passage où Dieu a déshérité un des siens. Et si on peut perdre le salut, l'héritage n'est plus réservé ?
  5. Pardonné
    1. (Romains 8:33) Qui accusera les élus de Dieu? C’est Dieu qui justifie!
    2. Actes 10:43 « Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. »
    3. Rom 6.22-23 « Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. 23 Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-christ notre Seigneur. » 
    4. Rom 5.8-10 « Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère. Car si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. »
    5. Hébreux 10 : 17 « Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. »
    6. Colossiens 2 : 13-14 « Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; 14 il a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix »
    7. (1 Corinthiens 1:8) Lui-même, d’ailleurs, vous rendra forts jusqu’à la fin, pour que vous soyez irréprochables au jour de notre Seigneur Jésus-Christ. 
    8. 1 Jean 5.18-19 « Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin. »
    9. I Jean 3.9 « Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. » ...Notre âme ne pèche plus et donc on ne peut pas perdre le salut.
    10. On est pardonné par Dieu, par la foi, et non pas par les œuvres. (Eph 2.8-10) Si on peut perdre notre salut, il faut travailler pour le garder, donc on n'est plus sauver par la grâce seul. 
  6. Scellé. L'idée de scelle pour les juifs, signifie que quelque choses est déclarée officielle, et réservé sous l'autorité de celui qui l'a scellé. (Mat. 27.66, Dan 6.17 « On apporta une pierre, et on la mit sur l’ouverture de la fosse; le roi la scella de son anneau et de l’anneau de ses grands, afin que rien ne fût changé à l’égard de Daniel. »)
    1. (2 Corinthiens 1:21-22) Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu, lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de L’esprit.
    2. (Éphésiens 1:13) En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, L’evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-esprit qui avait été promis...
    3. (Éphésiens 4:30) N’attristez pas le Saint-esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.
    4. (2 Timothée 2:19) Néanmoins, le solide fondement de Dieu reste debout, avec ces paroles qui lui servent de sceau: Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent...
    5. 2 Corinthiens 1 : 20 « car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c'est en lui qu'est le oui; c'est pourquoi encore l'Amen par lui est prononcé par nous à la gloire de Dieu. »
    6. 2 Timothée 1 : 12 « Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses; mais j'en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là. »
    7. Est-ce que nous pouvons rompre les sceaux de Dieu ? (Apoc. 5) 
  7. Déja glorifié
    1. (Romains 8.30) Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. 
    2. (1 Pierre 5:10) Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 
    3. (Job 19.26-27) Quand ma peau sera détruite, il se lèvera; Quand je n’aurai plus de chair, je verrai Dieu. Je le verrai, et il me sera favorable; Mes yeux le verront, et non ceux d’un autre; Mon âme languit d’attente au dedans de moi.
    4. (Colossiens 3:4) Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire.
  8. Né de nouveau
    1. (Jean 3:3-5) Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu...Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et D’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de L’esprit est esprit.
    2. Philippiens 1.6 « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-christ. »
    3. (1 Pierre 1:3) Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-christ d’entre les morts.
    4. Romains 8.10 « Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. »
    5. (1 Pierre 1:22-23) Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre coeur, 23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.
    6. (2 Corinthiens 5:17) Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.
    7. Nous sommes née de nouveau, il n'y a aucun passage qui dit que l'on peut être « dés-née ». Car Jésus nous offre un salut parfait : « C’est aussi pour cela qu’il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (Hébreux 7.25)
  9. L'Esprit-Saint
    1. 1 Cor. 6.19-20
    2. Éphésiens 1.13-14 « ...et vous avez été scellés du Saint-esprit qui avait été promis, 14 lequel est un gagede notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de sa gloire. » Un gage de grec 728 « des arrhes ; de l'argent qui dans un paiement est donné en attendant que le solde soit payé. » de l'hébreu 6162 « gage, engagement, caution ». Cet argent ne peuvent pas être repris. Dieu nous donne son Esprit qui restera avec nous jusqu'à ce que nous entrons aux cieux. Pour le même mot, voit aussi....Genèse 38.17-20. 1 Corinthiens 1.21-22 « ...c’est Dieu, lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhesde L’esprit. » 2 Corinthiens 5.5-6 « ...c’est Dieu, qui nous a donné lesarrhesde L’esprit. Nous sommes donc toujours pleins de confiance... »
    3. Jean 14.16-17 « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellementavec vous, L’esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. »
    4. 2 Timothée 1.14 « Garde le bon dépôt, par le Saint-esprit qui habite en nous. » 
    5. Romains 8.9,11 « Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins L’esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas L’esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Et si L’esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. »
    6. Galates 4.6 « Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos coeurs L’esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père! »
    7. 1 Jean 2.27 « Pour vous, l’onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, et qu’elle est véritable et qu’elle n’est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu’elle vous a donnés. »
  10. Quelques passages difficiles...
  1. Hébreux 10.26 Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles.
    1. Il faut demander si ces personnes qui « pèchent volontairement » sont croyant ou pas. Plusieurs passages parlent de l'état des personnes qui sont données aux péchés. Alors, ce passage parle des personnes qui ne sont pas des enfants de Dieu. Qui sont en fait des ennemis de Dieu (verset 27). Ils ont « reçu la connaissance » de la vérité, mais ne l'ont pas « accepté », ou « appliqué », ou « cru » pour le salut. 
    2. Hébreux est écrit aux juifs pour leur convaincre que la grâce, Jésus, est mieux que l'ancien système des sacrifices que certains juifs voulaient toujours faire. Ce passage fait référence à Nombres 15.30-31, le péché délibéré, dont il n'y avait pas de sacrifice dans l'Ancien Testament , donc aujourd'hui est le un blasphème contre l’Esprit Saint (Marc 3.28-29) donc de refuser de se repentir et de ne pas croire en Jésus et son sacrifice. Si quelqu'un l nie, il n'en reste que le jugement (27).
    3. Paul (ou l'écrivain) commence bien par « Si nous », (y compris lui-même) clairement il propose un hypothèse de tous les perdus, et lui-même avant le salut. Donc c'est un passage qui s'applique à tous les être-humaines, même les croyants avant le salut. 
  2. Actes 5.1-5 
    1. Ce passage présent Ananias et Saphira qui sont vraiment en contraste avec Barnabas qui est présenté quelques versets avant (Actes 4.36-37). Ils sont l'exemple à l'autre extreme. Il y a deux possibilités... 
      1. Le fait que Satan a rempli son cœur (Voir la même expression pour Judas Iscariot - Jean 13.27; Luc 22.3)montre qu'ils n'étaient pas croyant et que Pierre a précisé qu'ils ont péché contre l'Esprit-Saint (Verset 3 et 9), qui nous rappele du péché de blasphème du Saint-Esprit. 
      2. Ils étaient croyant, mais ils ont attristé le Saint-Esprit (Eph. 5.30) qui a refusé de les remplir (Actes 2.4, Eph. 5.18) comme avec Saül « L’esprit de L'éternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de L'éternel. » 1 Samuel 16.14. Et donc le jugement est venu par la moyen de leur mort physique (Ecc. 8.11).
  3. Luc 15.24 Je crois que le père utilise le sens figuré que son fils était comme mort, car il n'avait pas de nouvelle, donc il pensait le pire, mais son fils est de retour. De dire que cela représente une personne sauvée, puis perdue, et ensuite retrouvée (re-sauvé) va trop loin. Encore une fois, on devrait faire attention de ne pas forcer que chaque choses a une signification. Cela ne parle ni de l'assurance du salut, ni de moment du salut, mais plutôt de la joie à la suite du salut. Dans les trois histoires dans le chapitre, il y a eu une chose perdue, puis trouvée, puis la réjouissance. Ils ne précise pas quand, ou comment, les choses sont perdues. Les trois parlent aux « péchéurs », ou non-convertis. C'est essentiellement ça, pour expliquer aux pharisiens, que Dieu a de la joie même pour les juifs pas trop apprécié qui viennent à Jésus. (Mais quand même Dieu nous a tous crée, mais on s'est éloigné de Lui, au moment du salut nous retrouve Lui, et la vie... la vraie vie par le salut. La différence est que le père du fils prodige connaissait pas où se trouvait son fils, mais notre Père connait précisément où on est.)
  4. Marc 13.13 parle de la tribulation. Pour les croyants qui se tiennent le coup et restent en vie jusqu'à la fin de la tribulation, ils ne vont pas voir la mort physique, mais ils vont être changé tout-de-suite. (1Th. 4.15) Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur: nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. (1Th. 4.17) Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. 
  5. Hébreux 12.14 « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. »
    1. Dans son contexte, les versets 5 à 11 parlent de l'assurance que nous pouvons avoir sachant que Dieu discipline ses enfants. 
    2. Cela parle de notre relation avec d'autres être-humains (verset 12 et 13). Si nous faisons pas d'effort de vivre en paix avec tous, et de chercher la sanctification...les gens autour de nous ne vont pas voir le Seigneur, car notre témoignage sera rendu inutile. Les autres ne verront pas le Seigneur en nous (Mat. 5.13-14). 
    3. Verset 15 vérifie cette pensée, car nous pouvons les éloigner de Dieu et plus dans les péchés ... « Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés » en faisant référence à Deutéronome 29.18, « Qu’il n’y ait parmi vous ni homme, ni femme, ni famille, ni tribu, dont le coeur se détourne aujourd’hui de l’Eternel, notre Dieu, pour aller servir les dieux de ces nations-là. Qu’il n’y ait point parmi vous de racine qui produise du poison et de l’absinthe. » Un croyant qui ne cherche pas la paix et la sainteté est comme le poison pour ceux qui sont autour de Lui et peut-être à la recherche de Dieu.
  6. Philippiens 2.12-13 - « Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; 13 car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. »
    1. Cela ne dit pas qu'il faut « travailler pour votre salut » mais « travailler à votre salut ». D'autres passages nous disent que le salut ne viennent pas par les œuvres (Eph 2.8-10, Tite 3.5). On ne peut pas travailler à notre salut, si on n'est pas sauvé. 
    2. Dans le contexte...Paul leur parle d'humilité. Donc on arrive à verset 12 où Paul dit de travailler sachant que Dieu nous a donné tout ce qu'il faut pour travailler (verset 13). Donc on ne peut pas se vanter.
    3. Les pronoms dans ces deux versets sont tous aux pluriels. Donc en plus, de notre vie personnelle, c'est aussi appliqué à tous les membres de l'église de Philippi, dans leur vie d'église...Dans les problèmes, les disputes, etc...
    4. Donc le passage parle plutôt de mettre en action notre salut. Il faut faire un effort de vivre pour lui. Pleine d'autres passages en parlent...Galates 2.20, Hébreux 12.4, 2 Timothée 4.7, Éphésiens 6.10-18, 1 Corinthiens 9.24, 2 Corinthiens 7.1) Paul avait fait un grand effort là dessous, mais donne la gloire à la grâce de Dieu (1 Corinthiens 15.10).
    5. Pour plus de lecture voir...
      1. « Non pas travailler pour votre salut, pour mériter votre salut. Il y en a un qui a travaillé pour notre salut et qui nous a mérité le salut, par ses souffrances et sa mort à la croix et sa résurrection. Et maintenant nous avons reçu, recevons et recevrons ce salut éternel par le moyen de la foi dans l’œuvre de Jésus-Christ. Si nous avons reçu ce salut, nous devons maintenant travailler à notre salut avec crainte et tremblement. 
        Le mot grec n’est pas facile à traduire en français. Il s’agit de travailler à l’extérieur de nous ce que Dieu a travaillé à l’intérieur de nous. Ce que Dieu a fait en nous, nous devons le mettre en œuvre par notre conduite dans la vie de tous les jours. Et non seulement est-ce une œuvre extérieure, mais c’est une œuvre continue jusqu’à ce qu’elle soit complétée dans nos vies. Travailler jusqu’à la perfection, qui est le but à atteindre dans notre union avec Jésus-Christ.
        Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus Christ. Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. Philippiens 3.12-14.......13car c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.
        Le mot grec traduit par produit n’est le même que le mot travaillez dans l’expression travaillez à votre salut. Dieu travaille en vous, produit en vous de façon puissante. Le mot décrit l’énergie et la puissance efficace de Dieu lui-même en action.
        Dieu agit par son Esprit en vous pour produire à la fois le vouloir et le faire. C’est lui qui produit la force en vous pour vouloir et pour faire la volonté de Dieu. Dieu œuvre en nous et produit la force en nous qui nous permet d’accomplir la loi d’aimer Dieu et le prochain. Dieu travaille dans nos cœurs et nous voulons faire la volonté de Dieu, nous voulons écouter sa voix, nous voulons obéir à ses commandements, et nous réussissons à le faire par sa force agissante avec puissance en nous....Le salut n’est pas quelque chose que nous pouvons perdre. Parce que le salut c’est quelqu’un. Le salut c’est Jésus qui sauve. Son nom signifie Yahvé sauve. Moi, je suis heureux d’avoir reçu plus que quelque chose, un laisser-passer pour le ciel par exemple. J’ai reçu un Sauveur, qui est Jésus-Christ le Seigneur. Et son Esprit est entré en moi selon sa promesse....Mais j’ai à travailler à mon salut, à ma relation avec Dieu, avec crainte et tremblement pour m’assurer que Dieu a toute liberté pour produire en moi le vouloir et le faire selon son bon plaisir, car je désire lui faire plaisir. C’est bien la moindre chose que je puisse lui offrir après tout ce qu’il a fait pour moi.
        Travailler à ma relation avec Jésus. Comme travailler à ma relation avec Karen, mon épouse. Comme travailler à ma relation avec chacun de mes enfants. Travailler. Faire des efforts. Car les bonnes relations en croissance ne viennent pas toutes seules. Ça prend de l’effort, de la patience, de l’amour, de la soumission… » du site -http://www.dieuavecnous.com/index.php?page=preches_read&action=113
      2. « Maintenant que vous êtes sauvés, passez à l’action avec la force et la volonté que Dieu vous donnera. » http://www.unpoissondansle.net/phi/phi10.pdf
  7. 2 Pierre 2.20-21 « En effet, si, après s’être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus-christ, ils s’y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première. 21 Car mieux valait pour eux n’avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l’avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné. »
    1. Ce chapitre parle de faux prophètes qui ont renié le Seigneur (verset 1), qui attend la ruine (verset 3), sont comparé à les anges qui ont péché(4), le monde perdu à l'époque de Noé(5), Sodome et Gomorrhe(6), qui vont après la chair (10), comme des brutes nées pour être prises et détruites qui périront par leur propre corruption (12), recevant le salaire de leur iniquité (13), des enfants de malédiction (14), qui aima le salaire de l'iniquité (15), dont l'obscurité leur est réservée (17), esclaves de la corruption (19)...dont ces faux prophètes qui sont entré dans l'église, et qui ont quand même une connaissance du Siegneur, et ont fait une effort en entrant dans l'église, et même en professant d'être croyant (20) mais qui sont perdus. Jamais sauvés. 
    2. Pour ces gens qui sont entré dans l'église et donnent des faux enseignements, il vaut mieux qu'ils ne sont jamais entré. Paul les décrit Tite 1.9 « ...attaché à la vraie parole telle qu’elle a été enseignée, afin d’être capable d’exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs. 10 Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, 11 auxquels il faut fermer la bouche. Ils bouleversent des familles entières, enseignant pour un gain honteux ce qu’on ne doit pas enseigner. 12 L’un d’entre eux, leur propre prophète, a dit: Crétois toujours menteurs, méchantes bêtes, ventres paresseux. 13 Ce témoignage est vrai. C’est pourquoi reprends-les sévèrement, afin qu’ils aient une foi saine, 14 et qu’ils ne s’attachent pas à des fables judaïques et à des commandements d’hommes qui se détournent de la vérité. 15 Tout est pur pour ceux qui sont purs; mais rien n’est pur pour ceux qui sont souillés et incrédules, leur intelligence et leur conscience sont souillées. 16 Ils font profession de connaître Dieu, mais ils le renient par leurs oeuvres, étant abominables, rebelles, et incapables d’aucune bonne oeuvre. » Voir aussi...Mathieu 7.15-21 ; Actes 20.28-30 ; Mathieu 23.13 - 15 
  8. Matthieu 10.33 (32 – 33) « C’est pourquoi, quiconque me confessera devant les hommes, je le confesserai aussi devant mon Père qui est dans les cieux; 33 mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux. »
    1. Justement, notre confession du salut est la preuve qu'on est sauvé ( Romains 10.9-11 « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. 10 Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, 11 selon ce que dit L'écriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus. ») Il peut avoir des disciples « secret » mais, eux aussi ils lui confessent (Jean 19.38). 
    2. Donc, ceux qui ne lui confessent pas, n'est pas sauvé. 
    3. Ce passage ne parle pas de la possibilité qu'une personne qui lui confessent change d'avis et lui confesse plus. Il l'a déjà confessé. Un exemple....Pierre a déni trois fois Jésus, en publique. Mais Jésus a prié pour lui et sa foi (Luc 22) et il l'a considéré toujours comme un disciple (Jean 21). 
    4. Voir aussi 2 Timothée 2.12 qui a une phrase pareil (« si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui; si nous le renions, lui aussi nous reniera »), mais qui ajoute une promesse qui nous donne l'assurance, verset 13, « si nous sommes infidèles, il demeure fidèle, car il ne peut se renier lui-même. » 
  9. Matthieu 25.14-30 (talents)
    1. Contexte...Le contexte est lié aux trois histoires précédents... donc l'idée principal est « Veillez » (24.42 et 44, 25.13). Donc le parabole des talents nous enseigne qu'il faut veiller car nous ne savons pas quand le maître reviendra et il ne faut pas être trouver devant lui, sans fruit. Car il est bien précisé, que « longtemps » après le maître est retourné. Jésus parlait de son retour avant de mettre en place son royaume (avant les 1000 ans). 
    2. L'homme part en voyage, et donne des talents (une grande somme d'argent, qui signifie 20 ans de salaire à peu près) aux serviteurs (ou aux esclaves). Longtemps après (verset19), Les deux premiers hommes ont investi et ont gagné plus pour lui donner. Ils ont été recommandé, « C'est bien, bon et fidèle serviteur...entre dans la joie de ton maître. » Mais l'autre l'a caché, parce qu'il avait peur du maître. Et donc il est rejeté dehors.
    3. L'application. Nous sommes tous des créatures de Dieu, et il nous a tout donné, la vie, les capacités, les dons...qu'il veut que l'on utilise pour Lui, pour sa gloire, et pour lui donner du fruit. Car, il reviendra dans le jugement, et pour ceux qui ont travailler pour Lui, sont sauvés car il leur appelle « bon et fidèle », et il est précisé « Sonmaître lui dit...tonmaître». Le troisième n'est pas sauvé. En fait, il ne connait même pas le maître...il l'a décrit comme « un homme dur1 », il a eu peur de lui, et donc n'a pas utilisé ce que le maître lui a donné, et donc n'a pas de fruit. Il est décrit comme un « Serviteur méchant et paresseux », « inutile » et il est jété dehors. 
    4. Cette histoire est la liaison avec ce qui suit. Donc, le jugement (à partir de verset 31). Quand Jésus reviendra, il sépare les nations, brebis ou boucs. Les brebis, appellé « les justes » (qui lui connait, et lui ont servi) entrent dans le royaume, et les boucs, « maudit » (qui lui connait par, et lui ont pas donné du fruit) entrent dans le feu éternel.
    5. Donc je ne vois pas de cas où il parle d'une personne qui étaient sauvée mais l'a perdu. Il n'y a que les deux cas... « Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. » (verset 46) 
  10. Apocalypse 3.3-5 « Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi. 4 Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes. 5 Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; je n’effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. » 
    1. Ce lettre parle à l'église de Sardes, qui avait des œuvres morts. Dieu leur dit de fortifier les œuvres qui restent mais qui sont au point de mourir. Car Dieu vient comme un voleur, donc il faut veiller (La Bible utilise souvent cette illustration pour nous encourager à être prêt car nous savons qu'il vienne, mais pas quand). 
    2. Il félicite quelques hommes qui sont toujours fidèle à Lui, et qui donc Dieu les encourage qu'ils sont toujours sauvé, leurs nom sont toujours dans le livre de vie, et ils vont entrer dans le royaume. Ce n'est pas un avertissement mais une promesse.Ces hommes sont décrit comme « Celui qui vaincra » (verset 5), greek nikao, le même mot en 1 Jean 5.4-5, « parce que tout ce qui est né de Dieu triomphedu monde; et la victoire qui triomphedu monde, c’est notre foi. 5 Qui est celui qui a triomphédu monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? » (Aussi 1 Jean 2.13) Donc Dieu dit, Je ne vais jamais effacer le nom de quelqu'un qui est sauvé. Voir une promesse similaire en Luk 10.20, Apoc. 2.11, 13.8 et 17.8. 
    3. Il y a eu dans l'église à Sardes, des gens non sauvé, comme il y a dans plusieurs églises (Lire Mathieu 13.24- 33) même dans l'église que Jésus a établi. Ces gens seront jété en enfer. 

1Voire « Dur » ou même « sevère », traduit 'injurieuses' en Jude 1.15, et décrit Saul avant de se convertir Actes 9.5. aussi Jean 6.60, Jacque 3.4 (impétueux)

lundi 14 mai 2018

Amour = Actions

Jean 14.21-31 « Celui qui m’aime, c’est celui qui retient mes commandements et les applique. Mon Père aimera celui qui m’aime; moi aussi, je l’aimerai et je me ferai connaître à lui. (22) Jude (qu’il ne faut pas confondre avec Judas Iscariot) lui demanda : Seigneur, pourquoi est-ce seulement à nous que tu veux te manifester, et non au monde ? (23) Jésus lui répondit : Si quelqu’un m’aime, il obéira à ma parole. Mon Père aussi l’aimera : nous viendrons à lui et nous établirons notre demeure chez lui. (24) Mais celui qui ne m’aime pas ne met pas mes paroles en pratique. Or, cette Parole que vous entendez ne vient pas de moi, c’est la Parole même du Père qui m’a envoyé. (25) Je vous dis tout cela pendant que je suis encore avec vous. (26) Mais le Défenseur en justice, le Saint-Esprit que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit moi-même. (27) Je pars, mais je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C’est pourquoi, ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte en votre cœur. (28) Vous m’avez entendu dire que je pars, mais aussi que je reviendrai auprès de vous. Si vous m’aimiez, vous seriez heureux de savoir que je vais au Père, car le Père est plus grand que moi. (29) Je vous ai prévenus dès maintenant, avant que ces choses arrivent, pour qu’au jour où elles se produiront, vous croyiez. (30) Désormais, je n’aurai plus guère l’occasion de m’entretenir avec vous, car le dominateur de ce monde vient. Ce n’est pas qu’il ait une prise sur moi, (31) mais il faut que le monde reconnaisse que j’aime le Père et que j’agis conformément à ce qu’il m’a ordonné. Levez-vous; partons d’ici. »

Introduction : Jésus s'approche à la fin de son temps sur la terre. Il donne à ses disciples (et nous) plusieurs enseignements pour leur préparer pour son départ, et pour leur vie spirituelle sans sa présence physique. Il a parlé de son départ, son relation avec le Père, et par la suite, les avantages pour ceux qui sont en relation avec Jésus. Ensuite Jésus a parlé du Consolateur qui viendra. « Aimer », c'est le thème de cette partie de son discours. Jésus a déjà introduit ce sujet en verset 15 « Si vous m’aimez, vous suivrez mes commandements. » Jésus vient de prédire que Pierre va le renier trois fois. (Judas Iscariot est déjà parti pour le trahir.)

  1. Aimer = action. 
    1. L'amour n'est pas seulement exprimé par les mots, mais aussi par les actions. On ne peut pas dire que nous aimons, si nos actions montrent le contraire. 
    2. Si nous aimons Dieu, vraiment, nous chercherons à connaître ses commandements et à les faire. 
  2. Les avantages d'aimer Jésus, Verset 21
    1. Aimer Jésus = Etre aimé par le Père. Si nous aimons Jésus, Dieu va nous aimer.
    2. Car Jésus est Dieu. 
      1. « Il nous aimera aussi... » Éphésiens 3.18-19 « Vous serez ainsi à même de comprendre, avec tous ceux qui font partie du peuple saint, combien l’amour de Christ est large, long, élevé et profond. Oui, vous serez à même de connaître cet amour qui surpasse tout ce qu’on peut en connaître, et vous serez ainsi remplis de toute la plénitude de Dieu. »
      2. « ...et il se fera connaître à nous ! » Plus littéralement... « manifester ». Voir le même mot en Hébreux 9.24 « Car ce n’est pas dans un sanctuaire construit par des hommes, simple image du véritable, que Christ est entré: c’est dans le ciel même, afin de se présenter maintenant devant Dieu pour nous. »
        1. Sens littéral...Jésus est apparu aux disciples après sa résurrection, et nous, ses enfants allons lui voir... I Jean 3.2 « Mes chers amis, dès à présent nous sommes enfants de Dieu et ce que nous serons un jour n’a pas encore été rendu manifeste. Nous savons que lorsque Christ paraîtra, nous serons semblables à lui, car nous le verrons tel qu’il est. »
        2. Mais Jésus se révèle à nous aujourd'hui aussi... Hébreux 13.5 « Que votre conduite ne soit pas guidée par l’amour de l’argent. Contentez-vous de ce que vous avez présentement. Car Dieu lui-même a dit: Je ne te laisserai pas: non, je ne t’abandonnerai jamais. » 
          1. Il se révèle au travers de …
            1. Sa Parole. 2 Timothée 3.15 – 17 « et que, depuis ton enfance, tu connais les Saintes Ecritures; elles peuvent te donner la vraie sagesse, qui conduit au salut par la foi en Jésus-Christ. Car toute l’Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à ce qui est juste. Ainsi, l’homme de Dieu se trouve parfaitement préparé et équipé pour accomplir toute œuvre bonne. »
            2. Son Esprit. 1 Thess. 1.5, 2.13, Jean 14.26
            3. Ses œuvres. Psaumes 40.1 - 6, Romains 1.19 – 20
    3. Nous établirons notre demeure chez lui. Verset 23. Voir aussi. I Corinth. 6.19. (Le même mot est dans le verset 2. L'Esprit habite en nous à jamais. Mais, à nous de ne pas l'attrister (Eph. 4.30), et de rester attacher à Lui.) 1 Jean 2.24-25 « Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez aussi dans le Fils et dans le Père. 25 Et la promesse qu’il nous a faite, c’est la vie éternelle. » Il demeure en nous, à nous de demeurer en Lui. Cela parle de notre relation avec Dieu. Quand on est en train de lui servir et l'aimer, nous avons (en plus de l'Esprit-Saint) la présence de Jésus et le Père. Le contraire... « Voici: je me tiens devant la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je dînerai avec lui et lui avec moi. » (Apocalypse 3.20)
    4. Le Défenseur (Consolateur). Verset 26. Il nous enseigne. Il nous aide à se rappeler de ce que nous avons appris. Heureusement pour nous, l'Esprit à aider les disciples à se souvenir de tout ce que Jésus leur à dit, pour écrire les Evangiles. 
    5. La paix. Verset 27. « Je pars, mais je vous laisse la paix, c’est ma paix que je vous donne. Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. C’est pourquoi, ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte en votre cœur. » 
      1. La Bible parle de plusieurs type de paix.
        1. Ici, la paix de Jésus. Voir aussi Luc 2.14. Col. 1.20-22, 2 Thessaloniciens 3.16
        2. La paix avec Dieu. Romains 5.1 (Car nous étions ennemis de Dieu : Romains 5.10)
        3. La paix de Dieu. Philippiens 4.6-7
        4. La paix entre nous. Mathieu 5.9, Romains 12.18, Galates 5.22
      2. La paix de Jésus est incroyable. Philippiens 4.7 « Alors la paix de Dieu, qui surpasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera votre cœur et votre pensée sous la protection de Jésus-Christ. »
      3. Il ne nous l'a pas donné comme le monde donne. C'est-à-dire...temporaire, ou fausse. Comme le New York Times a dit, « La paix est une fable. »
      4. Cette paix nous permets de...
        1. ne pas être troublé. Littéralement, cela peut être traduit... « Arrête d'être troublé ».
        2. Ne pas avoir aucun crainte (dans le coeur), cela peut être traduit... « Arrête d'avoir peur ». 2 Timothée 1.7. 
      5. On peut le faire ? Jean 16.33, 20.19, 21 et 26. Il faut se rappeler de temps en temps. 
    6. « Si vous m’aimiez, vous seriez heureux » Verset 28, I Pierre 1.8 « Jésus, vous ne l’avez pas vu, et pourtant vous l’aimez; mais en plaçant votre confiance en lui sans le voir encore, vous êtes remplis d’une joie glorieuse et inexprimable. » Si nous l'aimons pas...nous ne serions peut-être pas heureux. 
    7. Ça veut dire aussi... (Quelques passages pour nous parler plus des avantages de l'amour de Jésus.)
      1. Jean 3.16 – Il nous a donné son Fils, pour que nous puissions avoir le pardon de nos péchés et donc vivre en communion avec Lui. 
      2. Il prend soin de nous. 
        1. Psaume 103
        2. Proverbes 8.17 « Moi, j’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui me recherchent ne manquent pas de me trouver. »
        3. Psaume 127.2 « En vain vous levez-vous matin, vous couchez-vous tard, Et mangez-vous le pain de douleur; Il en donne autant à ses bien-aimés pendant leur sommeil. »
      3. Hébreux 12.6 « Car le Seigneur corrige celui qu’il aime : Il châtie tous ceux qu’il reconnaît pour ses fils. »
  3. Les conséquences de ne pas l'aimer. Verset 22. Jude a posé une question. Le plupart des commentaires sont d'accord que c'est ce disciple qui a écrit l'Épitre de Jude et qui est aussi appelé Thaddée. Voir Luc 6.16 et Matthieu 10.3. Jude avait l'idée que Jésus allait se manifester à tous en ce moment là. Mais pas encore... Rom. 14:11 « Car il est écrit: Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu. » Mais pour ceux qui n'aime pas Dieu comme il faut. 
    1. L'opposé de ce qu'on a vu.
      1. Il ne se manifeste pas à eux.
      2. Il n'est pas obligé à prendre soin d'eux. 
      3. Pas de paix. Héb. 12.11
      4. Pas de joie. Surtout en pensant de son retour. 
    2. car le dominateur de ce monde vient. Verset 30. Eph. 2.2, 2 Corinth. 4.4. Mais quelle puissance a-t-il ? Il n'a rien sur Jésus, car Jésus n'a pas péché, n'a pas donné aucune occasion pour l'accuser. Il n'a pas beaucoup de pouvoir. Héb. 2.14
Conclusion : Aime Jésus comme il faut, et en aimant, tu vas avoir les avantages qui vient avec. Fait attention, mais n'aie pas peur de l'avenir et des attaques de Satan. On a déjà la victoire. 

lundi 9 avril 2018

"Arrière Satan"

D'une bénédiction à une malédiction Mathieu 16.13-17 « Jésus se rendit dans la région de Césarée de Philippe. Il interrogea ses disciples: Que disent les gens au sujet du Fils de l’homme ? Qui est-il d’après eux ? Ils répondirent: Pour les uns, c’est Jean-Baptiste; pour d’autres, Elie; pour d’autres encore, Jérémie ou un autre prophète. – Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis ? Simon Pierre lui répondit: Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. Jésus lui dit alors: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas de toi-même que tu as trouvé cela. C’est mon Père céleste qui te l’a révélé. » Jésus pose une questions à ces disciples. Et Simon Pierre lui a bien répondu. Jésus lui a prononcé une bénédiction. C'est une moment de réussit pour Pierre. Mais quelques verset plus loin, Pierre va recevoir un reproche sévère. Il faut faire attention dans les moments où tout va bien avec le Seigneur, et on reçoit des bénédiction. Ne soit pas trop orgueilleux car on peut faire une chute après. On va regarder cette malédiction, « Arrière Satan ! » dans le but que nous évitons un tel moment dans notre vie. Nous avons le même récit dans Marc 8. 

Mathieu 16.21-26 « A partir de ce moment, Jésus commença à exposer à ses disciples qu’il devait se rendre à Jérusalem, y subir de cruelles souffrances de la part des responsables du peuple, des chefs des prêtres et des spécialistes de la Loi, être mis à mort et ressusciter le troisième jour. Alors Pierre le prit à part et se mit à lui faire des reproches: Que Dieu t’en préserve, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas ! Mais Jésus, se retournant, lui dit: Arrière, «Satan» ! Eloigne-toi de moi ! Tu es pour moi un obstacle, car tes pensées ne sont pas celles de Dieu; ce sont des pensées tout humaines. Puis, s’adressant à ses disciples, Jésus dit: Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. Car celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera. Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert-il s’il perd sa vie ? Et que peut-on donner pour racheter sa vie ? »

  1. L'arrière plan.
    1. Jésus leur parlait de l'avenir, comment il va souffrir, et mourir, et ressusciter. Pierre ne voudrait rien entendre de tout cela. 
    2. Pierre le prit à part et lui dit d'arrêter de parler comme ça. Cela ne va pas se passer. On ne peut pas trop critiquer Pierre, car souvent nous faisons pareil aujourd'hui. Nous faisons des reproches à Dieu. Nous essayons de lui demander ce qu'il doit faire et comment. 
  2. La réponse de Jésus aux reproches de Jésus. 
    1. Jésus se retourne et donc il fait un reproche à Pierre devant les autres disciples. Une bonne dose d'humilité pour Pierre, et peut-être aussi pour les autres, car plusieurs parmi les disciples auraient pu penser la même choses, mais Pierre seul l'exprimait. Cela fait mal d'être humilié par Dieu. Mais c'est car on l'a besoin, et pour nous remettre sur le bon chemin pour Lui et Sa gloire. 
    2. « Arrière Satan ! Eloigne-toi de moi !» 
      1. Certain propose que Jésus ne lui a pas parlé assez fort. Qu'il a dit plutôt, « Arrière Adversaire. » Mais je ne pense pas que c'est le cas. Jésus a utilisé le même expression quand il parlait à Satan même (Luc 4.8 Segond). 
      2. Jésus lui a répondu tout-de-suite. Il vaut mieux répondre tout-de-suite aux tentations qui arrivent devant nous. 
      3. Et, en fait, Pierre faisait exactement ce que Satan avait fait...il essaie de l'empêcher Jésus d'aller à la croix. Mais c'est la raison pour laquelle Jésus est venu, donner sa vie comme un sacrifice pour nos péchés.
      4. Et nous ? Est-il possible que Satan peut nous influencer à un tel point ? Que nous empêchons le travail du Seigneur, ses buts principales ? Oui, nous pouvons devenir trop centrer sur nous, nos désirs, notre vie, que nous arrêtons de faire notre travail principal. C'est quoi ? Tout simple... « Aimer ». Aimer Dieu, aimer ses fidèles, aimer notre époux, nos enfants, aimer nos ennemis. Voilà. Que ça. 
    3. Tu es pour moi un obstacle...
      1. Aie ! Celui est quelques verset avant était « pierre » sur la fondation (rocher) de Jésus (verset 16), est devenu un obstacle, littéralement une pierre d'achoppement.
      2. C'est ça le danger pour nous. Restez sur la fondation qui est Jésus, et là on peut être vraiment utile pour accomplir des choses pour lui. Mais dès qu'on se déplace, loin de la fondation, on devient une pierre dans le chemin pour trébucher et gêner les autres. Aidons-nous les gens à venir à Jésus, où sommes-nous des obstacles ? C'est difficile car un seul moment de faiblesse peut vraiment causer des dégâts. Donc il faut faire de notre mieux de rester sur la bonne fondation qui est Jésus. 
    4. « car tes pensées ne sont pas celles de Dieu; ce sont des pensées tout humaines. »
      1. Cela est dur. Esaïe 55.8-9. « Car vos pensées ne sont pas mes pensées, et vos voies ne sont pas les voies que j’ai prescrites, déclare l’Eternel; autant le ciel est élevé au-dessus de la terre, autant les voies que je vous ai prescrites sont élevées au-dessus de vos voies, et autant mes pensées sont élevées loin au-dessus des vôtres. »
      2. « Pensées » (phronéo)est un mot un peu particulier en grec. Ce n'est que les pensées mais aussi de réagir selon ces pensées. Pour d'autres utilisations voir...Rom. 8.5, 12.3, 12.16, 1 Cor. 13.11.
      3. Comment avoir des pensées comme Jésus ? Romains 12.1-3. Philippiens 4.8-9
  3. Comment réagir ? 
    1. Comment réagir face à un tel reproche ? Psaumes 141.5. Prov. 27.6.
    2. Jésus lui explique ce qu'il faut faire. « Puis, s’adressant à ses disciples, Jésus dit: Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. Car celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera. Si un homme parvient à posséder le monde entier, à quoi cela lui sert-il s’il perd sa vie ? Et que peut-on donner pour racheter sa vie ? » J'avais prêché sur ce passage récemment, donc je ne vais pas tout redire...
      1. Renonce à nous même...qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. Renonce à nos propres désirs, les désirs du chair.
      2. Prend la croix (symbole de la mort) et donc chercher Jésus à fond. 
      3. Fait attention de ne plus empêcher Dieu comme une pierre-d'achoppement. 

lundi 2 avril 2018

La significance de la résurrection.

Que signifie la résurrection ? Aujourd'hui, le jour désigné « la Paque », on fête la ressurection de Jésus. Que signifie-t-elle pour Jésus ? Pour ses disciples ? Pour ses ennemis ? Et pour nous aujourd'hui ?

Mathieu 28.1 – 15 « Après le sabbat, comme le jour commençait à poindre le dimanche matin, Marie de Magdala et l’autre Marie se mirent en chemin pour aller voir la tombe. (2) Tout à coup, voici qu’il y eut un violent tremblement de terre: un ange du Seigneur descendit du ciel, s’approcha de la tombe, roula la pierre de côté et s’assit sur elle. (3) Il avait l’apparence de l’éclair, et ses vêtements étaient aussi blancs que la neige. (4) Les gardes furent saisis d’épouvante: ils se mirent à trembler et devinrent comme morts. (5) Mais l’ange, s’adressant aux femmes, leur dit: Vous autres, n’ayez pas peur; je sais que vous cherchez Jésus, qui a été crucifié. (6) Il n’est plus ici, car il est ressuscité comme il l’avait dit. Venez voir l’endroit où il était couché. (7) Puis allez vite annoncer à ses disciples qu’il est ressuscité. Et voici: il vous précède en Galilée. Là vous le verrez. Voilà ce que j’avais à vous dire. (8) Elles quittèrent le tombeau en hâte, tout effrayées, mais en même temps remplies d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. (9) Et voici que, tout à coup, Jésus vint à leur rencontre et leur dit: Salut à vous. Elles s’approchèrent de lui, lui embrassèrent les pieds et l’adorèrent. (10) Alors Jésus leur dit: N’ayez aucune crainte! Allez dire à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée: c’est là qu’ils me verront. (11) Pendant qu’elles étaient en chemin, quelques soldats de la garde retournèrent en ville pour faire aux chefs des prêtres leur rapport sur tous ces événements. (12) Ceux-ci convoquèrent les responsables du peuple et, après avoir délibéré avec eux, versèrent aux soldats une forte somme d’argent (13) avec cette consigne: Vous raconterez que ses disciples sont venus pendant la nuit et qu’ils ont volé son cadavre pendant que vous dormiez. (14) Si jamais l’affaire parvenait aux oreilles du gouverneur, nous saurons lui parler et faire le nécessaire pour que vous n’ayez pas d’ennuis. (15) Les soldats prirent l’argent et se conformèrent à ces consignes. Cette version des faits s’est propagée parmi les Juifs où elle a cours jusqu’à aujourd’hui.

  1. La résurrection, que signifie-t-elle pour Jésus ?
    1. Déjà il faut prendre une minute de bien dire que Jésus était mort sur la croix. Sa mort était vérifiée par plusieurs juifs et romains. Il a été placé dans un tombeau, son corps est resté là trois jours. Tout cela a accomplit plusieurs prophétie dans l'Ancien Testament. 
    2. Pour Jésus, c'est la raison pour laquelle il a donné sa vie, parce qu'il savait qu'il allait la reprendre. « Si le Père m’aime, c’est parce que je donne ma vie; mais ensuite, je la reprendrai. » (Jean 10.17) 
    3. Il avait la joie d'être avec le Père. « Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection. Parce qu’il avait en vue la joie qui lui était réservée, il a enduré la mort sur la croix, en méprisant la honte attachée à un tel supplice, et désormais il siège à la droite du trône de Dieu. Pensez à celui qui a enduré de la part des hommes pécheurs une telle opposition contre lui, pour que vous ne vous laissiez pas abattre par le découragement. » (Hébreu 12.2 – 3)
    4. Cela montre qu'il avait le pouvoir sur la mort, au-dessus de Satan. « Moi, je suis le premier et le dernier, le vivant. J’ai été mort, et voici: je suis vivant pour l’éternité! Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts. » (Apocalypse 1.18) « Mais Dieu a brisé les liens de la mort: il l’a ressuscité, car il était impossible que la mort le retienne captif. » Actes 2.24
    5. Qu'il est le Fils de Dieu... « qui a été institué Fils de Dieu avec puissance lorsque le Saint-Esprit l’a ressuscité, Jésus-Christ, notre Seigneur. » Romains 1.4 
  2. Ses ennemis.
    1. Verset 4...Ils avaient peur. Les non-croyants même aujourd'hui ont souvent peur pour l'incertitude. Et la peur nous même vers la colère. 
    2. Verset 11 – 15.... Ils essayent de cacher la vérité avec des mensonges. Ils refusent de l'accepter malgré l'évidence au contraire. 
    3. Cela nous dépasse dès fois, combien ses ennemis sont têtu. Ils ont même pas questionné le fait que le tombeau soit vide. Certains personnes refusent de croire. Depuis sa résurrection, ces personnes continuent à combattre contre le christianisme sans succès. 
  3. Ses disciples.
    1. Ses disciples, certains qui ont nié Jésus, un qui l'avait trahi, onze qui l'ont abandonné un moment donné. Comment ont-ils était changé après sa résurrection ? 
      1. Ils avaient peur, mais cela est devenu la joie. Luc 24.52-53 « Quant à eux, après l'avoir adoré, ils retournèrent à Jérusalem, le cœur rempli de joie. Là, ils se retrouvaient à toute heure dans la cour du Temple pour louer Dieu. » 
      2. Au lieu d'être caché, ils ont allé dans le monde entier en proclamant la Bonne Nouvelle, malgré les persécutions. Ces gens normal, des pécheurs, des travailleurs, et même Paul, ancien ennemi devenu croyant, ont tout donné car ils ont cru en Jésus. 
    2. « Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. » (Jean 16.7 – 11) La résurrection avaient permis que Jésus soit avec eux partout où ils allaient. Avant sa résurrection, « Car vous avez toujours des pauvres avec vous, mais vous ne m’avez pas toujours. » (Matt. 26:11) et après... « Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Mat. 28.20)
  4. Pour Nous.
    1. La résurrection de Jésus était obligatoire pour que notre salut soit complète. « Il a été livré pour nos fautes, et il est ressuscité pour que nous soyons déclarés justes. » Rom. 4.25 « Moi, je suis la résurrection et la vie, lui dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. Et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? » Jean 11.25 - 26
    2. Cela est l'évidence que l'Esprit est à l'oeuvre en nous. « Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous, celui qui a ressuscité Christ rendra aussi la vie à votre corps mortel par son Esprit qui habite en vous. » Rom. 8.11 C'est la façon que nous pouvons devenir une nouvelle création. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Cor. 5:17) 
    3. Nous avons l'espérance que nous serons ressuscités nous aussi. « Car nous savons que Christ ressuscité ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. » Rom. 6.9 « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Dans sa grande compassion, il nous a fait naître à une vie nouvelle, pour nous donner une espérance vivante par la résurrection de Jésus-Christ. Car il a préparé pour nous un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se corrompre, ni perdre sa beauté. Il le tient en réserve pour vous dans les cieux, vous qu’il garde, par sa puissance, au moyen de la foi, en vue du salut qui est prêt à être révélé au moment de la fin. » 1 Pierre 1.3 – 5 
    4. Quelle joie de savoir que cette vie sur terre, n'est pas tout. « Mais, en réalité, Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts. » I Corinth. 15.20
    5. C'est la preuve de la Bonne Nouvelle, du besoin de se repentir, et du jugement qui vient. « Or Dieu ne tient plus compte des temps où les hommes ne le connaissaient pas. Aujourd’hui, il leur annonce à tous, et partout, qu’ils doivent changer. Car il a fixé un jour où il jugera le monde entier en toute justice, par un homme qu’il a désigné pour cela, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant. » Actes 17.30-31 
    6. C'est la victoire ! On ne peut pas dire que Dieu n'est pas capable de faire un truc. Il a vaincu la mort. Notre ennemi depuis la chute d'Adam et Eve. Lisez I Corinthiens 15. 
    7. Voici le témoignage, hier, d'un ami proche..."Le bébé B n'est plus avec nous." Il y a un an aujourd'hui, nous avons entendu ces mots de notre médecin OB. En un instant, mon rêve d'être un père de jumeaux a été brisé. Au cours des jours, des semaines et des mois qui ont suivi, Dieu m'a convaincu qu'un rêve retardé n'est pas un rêve refusé. Vous voyez, d'après ce que je vois dans Sa Parole, Dieu m'a fait un père de jumeaux à la conception et même si je n'ai jamais pu tenir Baby Will, le voir faire son premier pas ou tirer sur son premier cerf, je suis toujours son père . Ce qui a été une tragédie ici sur terre aux yeux des hommes a déjà été racheté comme une victoire dans le ciel. Alors qu'une partie de moi regarde cet événement il y a un an avec une grande tristesse, je ne peux m'empêcher de me rappeler ce week-end de Pâques de la valeur de la mort et de la résurrection de notre Seigneur et Sauveur. Non seulement je reçois une place au paradis, mais je rencontre un jour mon fils et toute la tristesse ne sera plus. Will, je t'aimerai toujours et penserai à toi. J'aurais préféré de t'avoir ici avec moi mais comme je ne peux pas, j'attendrai avec impatience le jour où nous pourrons être ensemble. Je t'aime filston.

mardi 20 mars 2018

Le Plus Grand Miracle

Introduction : C'est quoi le plus grand miracle de tous le temps. Ces derniers semaines, nous en avons vu plusieurs. Quand les eaux de la mer s'est fendu et les juifs ont traversé sur la terre sec ? Quand le soleil s'est arrête ? Quand Jésus marchait sur l'eau ? Quand Jésus a ressuscité Lazare ? Je vous donnerai, selon moi, le plus grand miracle...plus grand que tous ceux-là.

Romains 5.1 - 10 « Puisque nous avons été déclarés justes en raison de notre foi, nous sommes en paix avec Dieu grâce à notre Seigneur Jésus-Christ. (2) Par lui, nous avons eu accès, au moyen de la foi, à ce don gratuit de Dieu qui nous est désormais acquis; et notre fierté se fonde sur l’espérance d’avoir part à la gloire de Dieu. (3) Mieux encore ! Nous tirons fierté même de nos détresses, car nous savons que la détresse produit la persévérance, (4) la persévérance conduit à une fidélité éprouvée, et la fidélité éprouvée nourrit l’espérance. (5) Or, notre espérance ne risque pas de tourner à notre confusion, car Dieu a versé son amour dans notre cœur par l’Esprit Saint qu’il nous a donné.(6) En effet, au moment fixé par Dieu, alors que nous étions encore sans force, Christ est mort pour des pécheurs. (7) A peine accepterait-on de mourir pour un juste; peut-être quelqu’un irait-il jusqu’à mourir pour le bien. (8) Mais voici comment Dieu nous montre l’amour qu’il a pour nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. (9) Donc, puisque nous sommes maintenant déclarés justes grâce à son sacrifice, nous serons, à plus forte raison encore, sauvés par lui de la colère à venir. (10) Alors que nous étions ses ennemis, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils ; à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. (11) Mieux encore : nous plaçons désormais notre fierté en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ qui nous a obtenu la réconciliation. »


  1. Nous n'étions pas digne. Verset 7.
    1. La première partie de ce miracle, est que Dieu nous a aimé quand nous étions ses ennemis, séparé par nos péché. Voici quelques passages...
      1. Colossiens 1.21 « Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés. »
      2. Ésaïe 64.6 « Nous sommes tous comme des impurs, et toute notre justice est comme un vêtement souillé ; Nous sommes tous flétris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent. »
      3. Dès la naissance...Psaumes 58.3 « Les méchants sont pervertis dès le sein maternel, Les menteurs s’égarent au sortir du ventre de leur mère. » Psaumes 51.5 « Voici, je suis né dans l’iniquité, et ma mère m’a conçu dans le péché. »
      4. Les amis de Job lui ont posé ces questions suivant..(Job 15.14) « Qu’est-ce que l’homme, pour qu’il soit pur ? Celui qui est né de la femme peut-il être juste ? » (Job 25.4) « Qu’est-ce que l’homme, pour qu’il soit pur ? Celui qui est né de la femme peut-il être juste ? »
      5. Éphésiens 2.1-3 « Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres … »
      6. (Romains 3.9–18) « Quoi donc ! Sommes-nous plus excellents ? Nullement. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous l’empire du péché, selon qu’il est écrit : Il n’y a point de juste, pas même un seul ; Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu ; Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul ; Leur gosier est un sépulcre ouvert ; Ils se servent de leurs langues pour tromper; Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic ; Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume ; Ils ont les pieds légers pour répandre le sang; La destruction et le malheur sont sur leur route ; Ils ne connaissent pas le chemin de la paix ; La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux.”
    2. On est pécheurs...et alors ? Nos péchés nous ont séparé de Dieu, et nous méritions la mort.
      1. Dieu qui est saint ne peut pas supporter les péchés. Pleins de passages parlent de sa sainteté. C'est aussi vu dans le temple, que personne ne peut venir directement à Dieu dans le Lieu Très Saint, sauf par un intermédiaire.
      2. Dès le premier péché...(Genèse 2.16–17) « L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme : Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras. »
      3. Romains 6.23 « Car le salaire du péché, c’est la mort... »
      4. Ésaïe 59.2 « Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. »
      5. Romains 3.23 « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. »
    3. On va le rendre plus personnel...MES péchés. On ne peut pas les cachés. C'était une fois, un homme est rentré chez lui, très tard, et ivre. Sa femme l'a interdit de boire. Donc il a dit que il va le lui cacher. Il est rentré doucement, sans aucun bruit, direct au salle de bain. Il a pris sa douche, brosser les dents. Il a mis des pansements sur son visage, où il s'est fait mal en tombant. Il a même lavé ses vêtements pour effacer l'odeur de l'alcool. Content qu'il l'a bien caché, il s'est couché dans le certitude qu'il a dupé sa femme. Sa femme l'a réveillé avec une voix forte et gênée. « Tu es rentré ivre hier ? », elle a demandé. Il a vit répondu, « Non. ». Donc elle a demandé, « Qui a mis ces pansements sur le miroir dans la salle de bain? » On est pécheurs, et on ne peut pas le cacher.
      1. David...Psaume 69.5 « O Dieu ! Tu connais ma folie, et mes fautes ne te sont point cachées. »
      2. Ésaïe 6.5 « Alors je dis : Malheur à moi ! Je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, L’Eternel des armées. »
      3. Le publicain.... Luc 18.13 « Le publicain, se tenant à distance, n’osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. »
      4. Jean Baptiste...Mathieu 3.11 « Moi, je vous baptise d’eau, pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-esprit et de feu. »
      5. Pierre... Matt. 26.75 « Et Pierre se souvint de la parole que Jésus avait dite: Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. Et étant sorti, il pleura amèrement. »
      6. Jean... 1 Jean 1.8 « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. »
      7. Le fils prodige... Luc 15.21 « Le fils lui dit : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. »
      8. Paul ... Romains 7.22-24 « Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? »
      9. Moi même...Je connais mes péchés, je me souviens des fois, on j'ai carrément choisi de péché au lieu de l'éviter. (1 Cor. 10.13) « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » Des milliers des fois j'ai péché, j'ai tout fait. Je ne peut pas penser d'une seule loi de Dieu que je me suis gardé.
  2. Dieu nous a tant aimé.... Deuxième partie de ce grand miracle est que Dieu nous aime malgré nos péchés. Il veut que nous revenions à lui.
    1. Jean 3.16
    2. 2 Pierre 3.9 « Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. » Qui est inclus dans cette promesse ?
      1. David (adultère, meurtre), Moïse (meurtre), Solomon (Idoles), Les Israélites (sacrifier leurs propres enfants aux idoles). Ils ont tous fais des mauvaises choses.
      2. Adolph Hitler, Les terroristes, celui qui nous a fait du mal ? Oui, Jésus veut qu'ils arrivent à la repentance.
      3. Moi aussi. Malgré tous ce que j'ai fait.
    3. 1 Timothée 1.15 « C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus-christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. »
  3. Nous sommes réconcilié par la grâce.
    1. Jésus est morts pour nos péchés.
      1. Romains 5.18-20 « Ainsi donc, comme une seule faute a entraîné la condamnation de tous les hommes, un seul acte satisfaisant à la justice a obtenu pour tous les hommes l’acquittement qui leur assure la vie. Comme, par la désobéissance d’un seul, beaucoup d’hommes ont été déclarés pécheurs devant Dieu, de même, par l’obéissance d’un seul, beaucoup seront déclarés justes devant Dieu. Quant à la Loi, elle est intervenue pour que le péché prolifère. Mais là où le péché a proliféré, la grâce a surabondé pour que, comme le péché a régné par la mort, de même la grâce règne par la justice que Dieu accorde et qui aboutit à la vie éternelle par Jésus-Christ notre Seigneur. »
      2. Jean 1.29 « Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici L’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. »
    2. Il nous offert le salut, car Jésus a payé le prix. On ne peut pas le mérité ! Jamais nous ne ferions assez pour meriter le salut.
      1. Jean 4.10 « Jésus lui répondit: Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit: Donne-moi à boire! tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive. »
      2. Actes 8.20 « Mais Pierre lui dit: Que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don de Dieu s’acquérait à prix d’argent! »
      3. Romains 5.15 « Mais il n’en est pas du don gratuit comme de l’offense; car, si par l’offense d’un seul il en est beaucoup qui sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don de la grâce venant d’un seul homme, Jésus-christ, ont-ils été abondamment répandus sur beaucoup. »
      4. Romains 6.23 « Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-christ notre Seigneur. »
    3. Il faut l'accepter.
      1. Actes 16.30-32 « Puis il les fit sortir et leur demanda: Messieurs, que dois-je faire pour être sauvé? – Crois au Seigneur Jésus, lui répondirent-ils, et tu seras sauvé; il en est de même pour toi et pour les tiens. Et ils lui annoncèrent la Parole de Dieu, à lui et à tous ceux qui vivaient dans sa maison. » CROIT
      2. Éphésiens 2.8-9 « Car c’est par grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est un don de Dieu; ce n’est pas le fruit d’œuvres que vous auriez accomplies. Personne n’a donc de raison de se vanter. » PAR LA FOI
      3. Romains 10.9-10 « En effet, si de ta bouche, tu déclares que Jésus est Seigneur et si dans ton cœur, tu crois que Dieu l’a ressuscité, tu seras sauvé, car celui qui croit dans son cœur, Dieu le déclare juste; celui qui affirme de sa bouche, Dieu le sauve. » DEMANDE-LE-LUI
      4. Vous avez peut-être entendu l'illustration d'un homme en train de se noyer dans une fleuve. Il est loin du rivage et il ne sait pas nager. Quelqu'un lui jette une bouée de sauvetage, mais il refuse de l'attraper. Il dit, « je ne connais pas cette personne. » La personne prend une barque et avance vit jusqu'à lui, et lui dit d'attraper la barque mais l'homme dit, « je ne pense pas que la barque peut supporter mon poids. » Enfin l'homme dans la barque étend sa main, et supplie l'homme de le prendre, mais l'homme continue à s'agiter dans tous les sens en disant, « Tu n'est qu'un mirage, tu n'existe pas. Je vais me sauver moi même par mes propres efforts. » Et il s'est noyé. Souvenez vous de la réponse de Pierre quand il a commencé à se noyer ? Il a demandé à Jésus, « Seigneur, sauve-moi ! »
  4. Conclusion. Voici, le plus grand miracle. Dieu me connait. Il connait tous les péchés que j'ai fait, et tous ce que je vais faire. Mais, il m'a tant aimé qu'il a donné son fils Jésus, qui a subi une mort horrible à ma place. Il a payé la dette que je ne pouvait pas payer. Et puis il m'a offert le salut. Il m'a appelé par son Esprit, plusieurs fois, à revenir à Lui dans la repentance. Et quand enfin j'ai constaté que je n'arriverais jamais par mes propres forces, j'ai crié à Lui, sincèrement, disant « Père, je suis un grand pécheur, mais ton fils a donné sa vie pour moi comme une rançon. Je crois en lui par la foi, sauve moi. » Et, Il l'a fait. Et il peut le faire pour toi aussi.