dimanche 31 juillet 2016

L'Eglise

Qu'est-ce que c'est l'église ? Il y a beaucoup d'avis different, parmi eux des idées fausses, des mensonges, et des confusions. Un exemple : Un homme en train de faire une enquête a vu la question « Vous préférez quel type d'église ? » Il a répondu « J'aime le style gothique. » On va regarder ce que Jésus et la Bible disent concernant l'église.


  1. Importance de l'église.
    1. Éphésiens 3.20 - 21 « A celui qui, par la puissance qui agit en nous, peut réaliser infiniment au-delà de ce que nous demandons ou même pensons, à lui soit la gloire dans l'Eglise et en Jésus-Christ pour toutes les générations et pour l'éternité. Amen ! » Dieu reçoit gloire dans une façon particulière dans l'église.
    2. 1 Timothée 3.14 - 15 « J'ai bon espoir de venir te rejoindre très bientôt; je t'écris cependant tout cela afin que, si ma venue devait être retardée, tu saches, en attendant, comment on doit se comporter dans la famille de Dieu, c'est-à-dire dans l'Eglise du Dieu vivant. Cette Eglise est une colonne qui proclame la vérité, un lieu où elle est fermement établie. »
    3. Éphésiens 5.25 « Quant à vous, maris, que chacun de vous aime sa femme comme le Christ a aimé l'Eglise : il a donné sa vie pour elle » Actes 20.28 « Veillez donc sur vous-mêmes et sur tout le troupeau de l'Eglise que le Saint-Esprit a confié à votre garde. Comme de bons bergers, prenez soin de l'Eglise de Dieu[h] qu'il s'est acquise par son sacrifice. » Jésus est mort sur la croix, pas seulement pour nous sauver mais aussi pour son église.
    4. Hébreux 10.25 « Ne prenons pas, comme certains, l'habitude de délaisser nos réunions. Au contraire, encourageons-nous mutuellement, et cela d'autant plus que vous voyez se rapprocher le jour du Seigneur. » N'oubliez pas de se réunir ensemble, c'est un privilège.
    5. Il faut voir aussi, ce que l'église n'est pas.
      1. Un bâtiment. Jamais on ne voit une église dans la parole de Dieu désigné par un endroit. Dans l'Ancien Testament, la présence de Dieu a resté dans le lieu très saint, dans le temple. Mais aujourd'hui sa présence habite dans tous les croyants. Contrairement l'église est mentionné dans plusieurs endroits en réunissant dans une maison (Romains 16.5, Colossiens 4.15). Actes 7.48 – 49 « Cependant, le Dieu très-haut n'habite pas dans des édifices construits par des mains humaines. C'est ce que dit le prophète : Mon trône, c'est le ciel, la terre, l'escabeau où je pose le pied. Quelle est donc la maison que vous me bâtirez, dit le Seigneur, ou quel lieu de repos pourrait me servir de demeure ? »
      2. L'église ne nous donne pas le salut, malgré l'importance de l'église, elle ne donne pas le salut, elle n'est pas obligatoire pour entrer dans le paradis. (Jean 3.16, Éphésiens 2.8 – 9, Actes 4.12, Hébreu 9 - 10)
      3. L'église n'est pas aussi....pour la discussion. Il y a d'autres choses que des personnes pensent de l'église, qu'elle ne l'est pas.
        1. L'église ne peut pas changer ou ajouter à la parole de Dieu.(Apocalypse 22.18 – 19)
        2. Un mariage dans une église, ne le rendre pas d'un niveau supérieur aux autres.
        3. L'église ne peut pas déclarer une personne juste, ou la condamner.
  2. Ses origines.
    1. Le mot grecque. ejkklhsi÷a Ekkléssia...
      1. ...est utilisé 118 fois dans le Nouveau Testament. Jésus l'a dit deux fois, Matthieu 16.18 et Matthieu 18.17. Donc, 24 fois dans les Actes des Apôtres. Il est traduit soit « église » soit « assemblée ».
      2. ….le mot grec est formé par la préfix « Ek » = « en dehors » et « kléssia » = « appeler » donc ensemble « appeler au-dehors ». Donc c'est une assemblée ou une congrégation des personnes à part. Voir Actes 7.38.
      3. ….hors contexte biblique selon les spécialistes de la langue de l'époque, « un rassemblement de citoyens appelé hors de leurs maisons dans un lieu public, une assemblée ». Il est sous-entendu qu'il y avait un but du rassemblement, et que cela avait une durée. (selon : Thucydide, un homme politique et historien athénien, né vers 460 av. J.-C.) Voir Actes 19.39 – 41.
      4. Si on le mets ensemble, selon moi....Une église est une assemblée locale établie par Dieu, des personnes d'une endroit réunies dans le but d'accomplir les tâches désignées par Jésus dans sa parole. (Voir le point III pour les buts de l'Eglise)
    2. Qui l'a établie et quand ?
      1. Jésus l'a établie. Matthieu 16.18 (La Bible du Semeur) « Et moi, je te déclare: Tu es Pierre, et sur cette pierre j'édifierai mon Eglise, contre laquelle la mort elle-même ne pourra rien. » : (Louis Segond) « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. » : (Nouvelle Edition de Genève) « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. » : (Segond 21) « Et moi, je te dis que tu es Pierre et que sur ce rocher je construirai mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne l'emporteront pas sur elle. »
        1. Jésus a surnommé Simon, Pierre (Jean 1.42), qui n'est pas seulement un nom propre, mais aussi qui signifie « un morceau d'un rocher », donc pe÷troß une pierre, un caillou. Mais Jésus utilisé un jeu de mot, avec un autre mot pe÷trhn (nom féminin) pour un rocher. C'est clair, que Jésus parle de lui-même. Éphésiens 2:20 « Dieu vous a intégrés à l'édifice qu'il construit sur le fondement que sont les apôtres, ses prophètes, et dont Jésus-Christ lui-même est la pierre principale. » Les disciples avaient un rôle important, mais l'église était fondé sur Jésus.
        2. J'édifierai (moi-même) MON église. L'église appartient à Jésus, et non pas les êtres humains. Et c'est Jésus qui l'a bâtie. I Corinthiens 3.6 « Moi (Paul) j'ai planté, Apollos a arrosé, mais c'est Dieu qui a fait croître. » Psaumes 127.1 « Si l'Eternel ne bâtit la maison, en vain les bâtisseurs travaillent. »
      2. Quand ? C'est une question qui est répondu vite par la plus part rapidement, « Le jour de pentecôte. » J'ai étudié cet enseignement avec un point de vue neutre, et reste fixer sur l'idée que Jésus a formé son église bien avant le jour de pentecôte. Je vais vous donner mes raisonnements et vous demander de rester ouverts aussi, de ne pas venir à la parole de Dieu avec un penchant dans une direction.
        1. Matthieu 16.18 – le verbe bâtir.
        2. Matthieu 18.15 – 17
        3. Actes 2.47 – ajouter
        4. Maison Marc 13.31-37 - Heb. 3:1-6; 1 Tim. 3:15; Eph. 2:20,21; 1 Cor. 3:16
        5. Troupeau Luke 12:32; Matt. 26:31,32 - Actes 20:28,29; 1 Pet. 5:2,3
        6. Ils ont prêche l'évangile, baptisé, pris la cène, avant le jour de pentecôte.
        7. Actes 1 – l'assemblée générale de l'église, ou ils ont pris une liste des noms (verset 15) Ils avait déjà un trésorier, Jean 13.29.
        8. Ils avaient déjà un but (Matthieu 28.18 – 20, Marc 1.17), voir le III.
        9. Chant – Psaumes 22.23, Hébreu 2.12, Marc 14.26
  3. Son but, son objectif, sa raison d'être
    1. Donné par Jésus
      1. Mathieu 28.18-20
      2. Marc 16.15-16
      3. Actes 1.7-8 (Actes 5.40 - 42)
    2. Église est le lieu où les croyants peuvent :
      1. aimer les uns les autres (1 Jean 4.12),
      2. encourager les uns les autres (Hébreu 3.13),
      3. s'exciter à la charité et aux bonnes oeuvres (Hébreu 10.24),
      4. être au service des autres (Galates 5.13),
      5. exhorter les uns les autres (Romains 15.14),
      6. avoir de l'affection fraternelle et l'estime mutuelle (Romains 12.10),
      7. et d'être bons et compréhensifs les uns envers les autres (Éphésiens 4.32).
      8. Communion Actes 2.42
      9. 2 Corinthiens 6.17
  4. Son opération
    1. Les rôles. Jésus a établi plusieurs rôles dans son église. Certain avaient une courte durée. D'autres existe aujourd'hui. Les principes existent toujours que chaque membre de l'église a un rôle. Il appartient au corps. 1 Corinthiens 12.12 - 26
      1. Varié...Éphésiens 4.11 – 16, Philippiens 1.1.
        1. apôtres – messager, quelqu'un envoyé par Dieu.
        2. prophètes – qui parlait de Dieu. Pas seulement de l'avenir, voir aussi Jean 4.19, Matthieu 26.68, Actes 15.32 (1 Corinthiens 13)
        3. évangélistes – Qui parlent de l'évangile.
        4. Pasteurs – tous les autres fois que ce mot est utilisé, traduit « berger »
        5. et enseignants. Tous qui enseignent en suivant ce que Jésus a dit en Matthieu 28.18 – 20.
      2. Diacres - Actes 6
      3. Dirigeants. Matthieu 20.25 – 28. 1 Timothée 3, Actes 20.28
    2. Les finances
      1. Trésorier. Jean 13.29
      2. Les dons. 1 Corinthiens 16.1 – 3, 2 Corinthiens 8.1 – 4 (Comment Malachi 3.10, Luc 6.38) La dîme ? = un bon début
      3. 2 Corinthiens 9.7
      4. Marc 12.41- 44
    3. Les membres.
      1. Comment devenir membre. Actes 10.44 - 47 Actes 2.47, Actes 5.12 - 14
      2. Chacun a un rôle 1 Corinthiens 12.12 - 26
      3. et doit contribuer à l'église, Hébreu 10.25
      4. Régler leurs disputes. Matthew 18.15-22
      5. Parfois discipliné 1 Corinthiens 5.1 – 13
    4. Les décisions.
      1. Démocratique. Par vote – Actes 1.15 – 22, Actes 6.1 – 7.
      2. Sérieux. Matthieu 18.18
  5. Son avenir. L'église va durer combien de temps ? Arrivons-nous au moment où il n'y a plus d'église ?
    1. Matthieu 28.20 (Jérémie 31.34)     

lundi 4 avril 2016

Le Pardon

Matthieu écrivait souvent du pardon, plus que les autres évangiles. Je crois que car il était collecteur des impôts, il connaissait ses péchés et il connaissait bien le concept de pardonner une dette.
    1. Pardonner rapidement. Il faut le donner la priorité. Matthieu 5.23-24 Si donc, au moment de présenter ton offrande devant l'autel, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis tu reviendras présenter ton offrande.
    2. Il y a deux rôles dans le pardon. Celui qui pardonne et celui qui doit demander le pardon. Parfois on doit aller le chercher... Matthieu 18.15-17 Si ton frère s'est rendu coupable [à ton égard], va le trouver, et convaincs-le de sa faute : mais que cela se passe en tête-à-tête. S'il t'écoute, tu auras gagné ton frère. S'il ne t'écoute pas, reviens le voir en prenant avec toi une ou deux autres personnes, pour que tout ce qui sera dit soit appuyé sur les déclarations de deux ou de trois témoins. S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Eglise. S'il refuse aussi d'écouter l'Eglise, mets-le sur le même plan que les païens et les collecteurs d'impôts.
    3. C'est une acte répétitive. Il n'y a pas de limite. Cela ne veut pas dire qu'on laisse les personnes nous utilisent à chaque fois, il faut nous protéger quand même. Matthieu 18.21-22, 35 Alors Pierre s'approcha de Jésus et lui demanda : ---Seigneur, si mon frère se rend coupable à mon égard, combien de fois devrai-je lui pardonner ? Irai-je jusqu'à sept fois ? ---Non, lui répondit Jésus, je ne te dis pas d'aller jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois. 35 Voilà comment mon Père céleste vous traitera, vous aussi, si chacun de vous ne pardonne pas du fond du cœur à son frère.
  1. Le rôle de la repentance, la confession, est-elle obligatoire ?
    1. Si on se repent, Dieu va nous pardonner. 1 Jean 1.9 Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste et, par conséquent, il nous pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout le mal que nous avons commis. Luc 18.13 - 14 Le collecteur d'impôts se tenait dans un coin retiré, et n'osait même pas lever les yeux au ciel. Mais il se frappait la poitrine et murmurait : « O Dieu, aie pitié du pécheur que je suis ! » Je vous l'assure, c'est ce dernier et non pas l'autre qui est rentré chez lui déclaré juste par Dieu. Car celui qui s'élève sera abaissé ; celui qui s'abaisse sera élevé.
    2. Mais Il peut nous pardonner sans la repentance.
      1. Dieu a pardonné les Israélites suite à la demande de Moïse. Nombres 14.19-20 Pardonne, je te prie, la faute de ce peuple, en vertu de ton immense amour, tout comme tu n'as cessé de pardonner à ce peuple depuis qu'il est sorti d'Egypte. L'Eternel répondit : ---Je lui pardonne comme tu l'as demandé.
      2. Etienne a demandé pardon pour les gens qui ne l'ont même pas demandé. Et Jésus l'a fait lui aussi. Actes 7.59-60 Pendant qu'ils jetaient des pierres sur lui, Etienne priait ainsi : ---Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! Puis il tomba à genoux et, de toutes ses forces, lança un dernier cri : ---Seigneur, ne leur demande pas compte de ce péché ! Après avoir dit ces mots, il expira.
  2. En générale.
    1. Colossiens 3.13 ...supportez-vous les uns les autres, et si l'un de vous a quelque chose à reprocher à un autre, pardonnez-vous mutuellement; le Seigneur vous a pardonné : vous aussi, pardonnez-vous de la même manière.
    2. Éphésiens 4:32 Soyez bons et compréhensifs les uns envers les autres. Pardonnez-vous réciproquement comme Dieu vous a pardonné en Christ.
  3. Comment ça marche ? On a du mal à oublier. Le mot pardon en gréque veut dire « renvoyer », « partir », « céder ». C'est-à-dire, qu'on n'en parle plus. On dit, « Vous ne me devez rien ». Comme Dieu a fait pour nous...
    1. Dieu les efface de notre compte. Ésaïe 1.18 Venez et discutons ensemble, dit l'Eternel : si vos péchés sont rouges comme de l'écarlate, ils deviendront aussi blancs que la neige. Oui, s'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront aussi blancs que la laine.
    2. Psaumes 103.12 Autant l'Orient est loin de l'Occident, autant il éloigne de nous nos mauvaises actions.
    3. Michée 7.18-19 Quel est le Dieu semblable à toi, qui efface les fautes et qui pardonne les péchés du reste de ton peuple qui t'appartient ? Toi, tu ne gardes pas ta colère à jamais, mais tu prends ton plaisir à faire grâce. Oui, de nouveau tu auras compassion de nous, tu piétineras nos péchés, et au fond de la mer, tu jetteras nos fautes.
  4. Le danger de ne pas pardonner. Déjà de ne pas faire, laisse la place à l'amertume, qui peut avoir des conséquences sur notre santé. Mais il y a aussi...
    1. Matthieu 6.14-15 En effet, si vous pardonnez aux autres leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi. Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.
    2. 2 Corinthiens 2.10-11 Celui à qui vous accordez le pardon, je lui pardonne moi aussi. Et si j'ai pardonné --- pour autant que j'aie eu quelque chose à pardonner --- je l'ai fait à cause de vous, devant le Christ, pour ne pas laisser Satan prendre l'avantage sur nous : nous ne connaissons en effet que trop bien ses intentions.
  5. Donc les avantages sont que Dieu nous pardonne, et...cela laisse de la place pour l'amour. Luc 7.47 C'est pourquoi je te le dis : ses nombreux péchés lui ont été pardonnés, c'est pour cela qu'elle m'a témoigné tant d'amour. Mais celui qui a eu peu de choses à se faire pardonner ne manifeste que peu d'amour ! Donc entre nous et Dieu, entre marie et femme, entre amis...pardonnez vous les uns des autres.

dimanche 21 février 2016

Les salutations finales de Paul


  1. Salutations finales 6.18 – 24
    1. Priez. « En toutes circonstances, faites toutes sortes de prières et de requêtes sous la conduite de l'Esprit. Faites-le avec vigilance et constance, et intercédez pour tous ceux qui appartiennent à Dieu, en particulier pour moi. Demandez à Dieu de me donner, quand je parle, les mots que je dois dire pour annoncer avec assurance le secret que révèle la Bonne Nouvelle. C'est de cette Bonne Nouvelle que je suis l'ambassadeur, un ambassadeur enchaîné. Priez donc pour que je l'annonce avec assurance comme je dois en parler. » (Éphésiens 6.18 – 20)
      1. On peut mettre ces versets comme appartenant à l'Armure de Dieu. C'est possible car la prière a un rôle important dans la bataille contre Satan. Il faut communiquer avec notre Roi. Mais Paul utilise ce sujet pour commencer sa conclusion.
        1. « En toutes circonstances... » Il n'y a pas de circonstance qui ne mérite pas la prière. « Priez sans cesse. » (I Thessaloniciens 5.17) La variété dans la prière. « Toutes sortes de prière et de requêtes. » Il y a plusieurs types de prière, un simple demande, une prière de reconnaissance, une prière d'adoration, une prière d'intercession de la part de quelqu'un d'autre. La Bible nous dit de prier en publique, mais aussi en privée. (Mathieu 6.5 – 6, Actes 6, Actes 13)
        2. « Sous la conduite de l'Esprit » C'est important de chercher l'aide de l'Esprit dans nos prières. Car, en fait, souvent on connaît même pas ce qui est la volonté de Dieu. Romains 8.26 – 27.
        3. « Avec vigilance et constance ». On regard toujours autour de nous pour un besoin, et ensuite on prie. Toujours prêt à prier.
        4. Priez les uns pour les autres, et aussi ceux qui sont chargé de prêcher la bonne nouvelle.
      2. Paul demande la prière pour lui-même.
        1. « Les mots pour annoncer avec assurance le secret que révèle la Bonne Nouvelle. » Même Paul, qui avait beaucoup de courage, qui a partagé sa foi devant les chefs et des rois voulait avoir les mots. C'est donc aussi une prière que nous pouvons prier aujourd'hui. Paul en avait besoin donc nous aussi. « Je ne suis peut-être pas un «brillant orateur», mais je sais au moins de quoi je parle --- nous vous en avons donné la preuve à tous égards et en toutes circonstances. » (2 Corinthiens 11.6)
        2. Dans d'autre version comme la Louis Segund « Priez pour moi, afin qu’il me soit donné, quand j’ouvre la bouche, de faire connaître hardiment et librement le mystère de l’évangile » « J'ouvre la bouche », plutôt en grecque « en ouvrant la bouche », donc c'est exprès...on peut vivre la foi devant eux, mais il faut finalement qu'on leur parle de la bonne nouvelle. Voir également Colossiens 4.3 « Lorsque vous priez, intercédez en même temps pour nous afin que Dieu nous donne des occasions d'annoncer sa Parole, de proclamer le secret de son plan qui concerne le Christ. C'est à cause de ce message que je suis en prison. »
        3. Quel secret ? Romains 11.25, Colossiens 1.26. « Béni soit Dieu! Il a le pouvoir de vous rendre forts dans la foi, conformément à la Bonne Nouvelle que je prêche. Elle est le message de Jésus-Christ et dévoile le plan de Dieu, tenu secret pendant les siècles passés et qui s'accomplit de façon manifeste de nos jours. Comme l'a ordonné le Dieu éternel, il est porté, par les écrits des prophètes, à la connaissance de tous les peuples pour qu'ils soient amenés à lui obéir en croyant. » (Romains 16.25 – 26) Paul partage le secret qui est révélé par la Bonne Nouvelle. C'est un secret que nous devons partager aux autres, qui ne le connaissent pas encore. Et en plus, comme la publicité sur la télé, « Et c'est pas fini... » Même nous qui vivons des années plus tard, on ne connait pas toutes choses concernant l'Evangile. Dieu a encore des choses à révéler, lisez l'Apocalypse si vous croyez tout savoir..
        4. Paul, l'ambassadeur. « C'est de cette Bonne Nouvelle que je suis l'ambassadeur, un ambassadeur enchaîné. Priez donc pour que je l'annonce avec assurance comme je dois en parler. » (Éphésiens 6.20)
          1. La définition - « 1. Agent diplomatique, chef d'ambassade (cf. ambassade A 1, 2), représentant officiellement et généralement en permanence un État dans un État étranger souverain 2. Celui, celle qui est chargé(e) par un particulier d'une mission, d'une démarche quelconque ou qui représente simplement une autre personne, une collectivité, une valeur 3. Ce qui porte un message de la part d'une chose personnifiée, ce qui en annonce la venue. 4. Qui transmet un message, annonce un événement. »
          2. On est des ambassadeurs de la Bonne Nouvelle. Voir aussi 2 Corinthiens 5.20. On est sensé la représenter. On est chargé de la porter. C'est une grande responsabilité ! On représente notre Sauver aux autres. C'est une CDD. On a un temps limité. On le représente bien ?
          3. Malgré nos circonstances actuelles, on est toujours des ambassadeurs. Paul était en prison, mais il voulait toujours représenter la Bonne Nouvelle avec assurance.
    2. Dernières pensées. « Pour que vous connaissiez ma situation et que vous sachiez ce que je fais, Tychique, notre cher frère, qui est un serviteur fidèle dans la communion avec le Christ, vous mettra au courant de tout ce qui me concerne. (22) Je l'envoie exprès chez vous pour qu'il vous donne de mes nouvelles et vous encourage ainsi. (23) Que Dieu le Père et le Seigneur Jésus-Christ accordent à tous les frères la paix et l'amour, avec la foi. (24) Que Dieu donne sa grâce à tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d'un amour inaltérable. »
      1. Paul voulait partager avec d'autres chrétiens ce qu'il faisait. C'est important aujourd'hui pour les chrétiens d'avoir ces moments de partage. Toujours dans le bon esprit, c'est-à-dire, pas pour se vanter ou pour se plaindre, mais pour qu'on puisse prier intelligemment et pour qu'on puisse être encourager. Paul dans un sens donne un compte rendu de son ministère. Il pouvait aussi répondre aux rumeurs qui existé sans doute concernant lui.
      2. Tychique (2 Timothée 4.12 ; Colossiens 4.7, 8, et16 ; Tite 3.12) était messager, comme un facteur, pour Paul. Tychique (son nom signifie “chanceux”) a accompagné Paul et les délégués des églises des Gentils dans la prestation des dons à l'Église de Jérusalem (Actes 20.4). Il était « notre cher ami et notre frère, qui est un serviteur fidèle et notre collaborateur dans l'œuvre du Seigneur ». (Colossiens 4.7) Le fait qu'il envoie une lettre accompagnée par Tychique montrait son amour pour l'Église en Ephèse.
      3. Tychique ne donnait pas seulement des nouvelles mais aussi des encouragements. Il est très important en partageant avec nos frères et sœurs de ne pas oublier les encouragements. On peut être tenté de rester sur le négatif, mais il vaut mieux montrer les bénédictions de Dieu, son amour, témoigner de sa grâce et de sa miséricorde. Paul encourageait ces frères malgré le fait que lui-même était en prison. Cette dernière phrase en grecque « kai« parakale÷shØ ta»ß kardi÷aß uJmw◊n. » est littéralement « inviter plus prés votre coeur » donc qui donne le sens d'encourager ou réconforter.
      4. Trois souhaits. Ces trois choses sont données par Dieu. On ne peut pas les avoir dans leur plénitude sans Lui. Ei˙rh/nh toi√ß aÓdelfoi√ß kai« aÓga¿ph meta» pi÷stewß aÓpo\ Qeouv patro\ß kai« Kuri÷ou ∆Ihsouv Cristouv. « La paix et l'amour avec la foi »
        1. La paix. On vient de voir la paix concernant l'armure que Dieu donne (verset 15) La paix avec Dieu (Romains 5.1 ; Éphésiens 2.14 - 15), la paix a l'intérieure qui vient de Dieu (Jean 14.27, Jean 16.33) La paix dans ces églises (1 Corinthiens 14.33) Cette paix n'est pas connu par les non-croyants (Romains 3.11 - 18) .
        2. L'amour dans la foi. Plutôt « l'amour avec la foi » Ce n'est pas très claire le sens ici. Soit ils avaient déjà l'amour, mais ils devraient ajouter la foi. Soit ils faillaient avoir l'amour qui est lié à la foi. Soit ils faillaient l'amour qui vient avec la foi. Le mot pour cet amour et agapé, le plus grand amour. En tout cas, cette paix et cette foi viennent de Dieu le Père et le Seigneur Jésus. Connaissez vous ces deux là, pas seulement Dieu mais aussi Jésus ?
        3. La grâce, oui, mais Paul précise la cible de cette grâce. « ...à tous ceux qui aiment notre Seigneur Jésus-Christ d'un amour inaltérable. » « Inaltérable » est mieux traduit « incorruptible ». On doit aimer notre Dieu avec un amour constant, qui ne change pas selon notre situation actuelle, ou avec le temps. Mais plutôt Paul précise ici, que cet amour est envers Jésus-Christ. Vous aimez Jésus avec un amour comme cela ?
        4. Amen. Selon le dictionnaire : Interjection, mot hébreu d'approbation, interjection d'acceptation, d'agrément. Expressions « dire amen », approuver sans élever la moindre protestation, sans poser de question.

dimanche 15 novembre 2015

L'armure de Dieu


    1. L'armure et les armes que Dieu fournit.  Éphésiens 6.10 – 17
      1. Le besoin d'armure.
        1. « Pour conclure ; puisez votre force dans le Seigneur et dans sa grande puissance. » (Éphésiens 6.10) Après tous les conseils que l'apôtre Paul a donnés à l'église en Ephèse, il commence sa conclusion. Comment pouvons-nous accomplir tout ce qu'il nous demande ? Rester en unité ? Vivre notre vie nouvelle ? Vivre comme Lui ? Etre un bon parent ? Un bon enfant ? Un bon employé ? Comment réussir à faire tout cela ? Nous avons un outil disponible. Puisons dans notre Seigneur. Lui qui est le Tout-puissant, il nous aide à accomplir tout ce qu'il faut. En fait, il est le seul moyen de le faire. En nous le disant, cela implique que nous en ayons besoin.
        2. « Revêtez-vous de l'armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses du diable. » (Éphésiens 6.11) Il nous faut l'armure de Dieu. L'armure est pour l'attaque et pour la défense. Paul qui a passé pas mal de temps avec les soldats connaissait personnellement l'armure portée par eux. Certaines choses sont nécessaires, et il faut tout mettre. Si on n'a pas tout, on sera faible. Le diable va nous attaquer avec ses ruses. La Bible dit auprès de Satan : « Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu'un à dévorer. » (I Pierre 5.8)
        3. « Car nous n'avons pas à lutter contre des êtres de chair et de sang, mais contre les Puissances, contre les Autorités, contre les Pouvoirs de ce monde des ténèbres, et contre les esprits du mal dans le monde céleste. » (Éphésiens 6.12) Notre combat n'est pas physique mais spirituel. Le verbe « lutter » est bien traduit. C'est une vraie lutte, mais pas contre les choses physiques, c'est une lutte spirituelle. Paul nous donne une image du monde spirituel.
          1. Contre les puissances, donc ceux qui sont du haut rang...comme des princes.
          2. Contre les autorités, moins importantes que les puissances mais qui sont toujours de l'autorité.
          3. Contre les pouvoirs de ce monde, les chefs ou les maitres du monde des ténèbres.
          4. Contre les esprits du mal dans le monde céleste, peut être aussi traduit « les esprits du mal d'en haut. »
      2. L'armure « C'est pourquoi, endossez l'armure que Dieu donne afin de pouvoir résister au mauvais jour et tenir jusqu'au bout après avoir fait tout ce qui était possible. (14) Tenez donc ferme: ayez autour de la taille la vérité pour ceinture, et revêtez-vous de la droiture en guise de cuirasse. (15) Ayez pour chaussures à vos pieds la disponibilité à servir la Bonne Nouvelle de la paix. (16) En toute circonstance, saisissez-vous de la foi comme d'un bouclier avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du diable. (17) Prenez le salut pour casque et l'épée de l'Esprit, c'est-à-dire la Parole de Dieu. » (Éphésiens 6.13 – 17)
        1. Comment le porter ? Verset 13.
          1. Chaque partie, il faut porter toute l'armure. La plupart des parties sont pour la défense, une partie est destinée pour l'attaque.
          2. Dieu donne cette armure, donc c'est disponible à nous tous, mais à nous de l'endosser, de la mettre. Mais même s'il nous la donne, elle reste toujours l'armure de Dieu.
          3. Ca sert à résister aux mauvais jours.
            1. Donc on peut savoir qu'il va y avoir des mauvais jours.
            2. Que l'on ne peut pas résister tout seul.
            3. Mais, que l'on peut résister avec cette armure.
            4. Pas seulement résister, mais tenir debout aussi
          4. On ne vois pas dans ces versets un commandement d'enlever l'armure...alors, on la garde, on la porte tout le temps.
          5. Tenez ferme. (verset 14) Avec cette armure, on n'est pas obligé de s'enfuir, on n'est pas obligé de se cacher. Avec cette armure on peut résister aux attaques.
          6. A noter....les grecs et les romains étaient toujours armés, avant le conflit...ils mangeaient ensemble, et ils commençaient l'attaque avec une prière aux dieux.
        2. « la vérité pour ceinture »
          1. La ceinture était une partie très importante de l'armure.
            1. Elle tenait toutes les parties ensemble et près du corps. Comme ça, on était libre de se déplacer sans restriction.
            2. Aussi, la ceinture protégeait le ventre, une partie qui n'était pas couverte car c'était l'union des autres parties. C'est aussi un point faible de notre corps, il n'y a plus de côtes pour le protéger. Dans les vieux Western, on voit souvent quelqu'un qui est blessé par balle dans le ventre, ses amis dit souvent, « Désolé, on ne peut rien faire pour toi. » (Juges 3.21, Deutéronome 33.11).
            3. La ceinture était un point d'attachement pour d'autres pièces, comme l'épée.
            4. Donc cette ceinture avait une rôle très important, la ceinture était parfois la première pièce à mettre en place, car sans la ceinture il était difficile d'accomplir une tache simple. Voir 2 Rois 4.29, Jérémie 1.17.
          2. La vérité...cela ne parle ni des doctrines ni de la parole de Dieu, car on verra celle-là plus tard. La vérité est plutôt une connaissance... regardez Galates 2.5 pour un usage pareil, « Mais nous ne leur avons pas cédé un seul instant ni fait la moindre concession afin que la vérité de l'Evangile soit maintenue pour vous. » C'est-à-dire « la véracité » ou « l'honnêteté ». Autrement dit, le fait de savoir que l'on est sur le bon côté, celui des gagnants. De savoir pour qui on fait ce combat. De savoir l'état de notre cœur devant Dieu. De savoir que l'éternité avec Lui nous attend. De savoir qui ne dit pas la vérité, qui est en fait contre Dieu. De connaître l'ennemi qui arrive. De savoir que notre avenir est sûr et assuré. Toutes ces choses sont essentielles si on veut combattre. Jésus parlait souvent de cette vérité, lisez Jean 3.21, Jean 8.40 – 46, Jean 14.6, Jean 18.37 – 38. C'est cette vérité qui tiens l'armure ensemble et d'autres parties y sont accrochées, elle nous aide à éviter de trébucher.
        3. « la droiture en guise de cuirasse »
          1. Les soldats au travers l'histoire portaient une cuirasse (un plastron). Au début en tissu, puis avec des morceaux de corne, enfin en métal en bandes qui se chevauchaient ou une côte de maille. Cette cuirasse protégeait le cœur et d'autres organes vitaux, ainsi que le dos du chevalier.
          2. Quels sont les organes vitaux pour un chrétien ? Son âme, l'âme est éternelle. (Certains disent aussi notre « esprit ») Les attaques contre ce corps sont temporaires. L'âme est spirituelle. Grâce à Jésus notre âme est sauvée et notre avenir est sûr. Romains 8.10 « Or, si le Christ est en vous, votre corps reste mortel à cause du péché, mais l'Esprit est source de vie, parce que vous avez été déclarés justes. »
          3. La droiture. La droiture de qui ? Notre propre droiture suffit-elle à nous protéger ? Pas de tout. Ésaïe 64.5 « Nous sommes tous semblables à des êtres impurs, toute notre justice est comme des linges souillés. Nous sommes tous flétris comme un feuillage, nos fautes nous emportent comme le vent. » Donc que peut-on faire pour régler ce grand problème ? « Mon désir est d'être trouvé en lui, non pas avec une justice qui j'aurais moi-même acquise en obéissant à la Loi mais avec la justice qui vient de la foi en Christ et que Dieu accorde à ceux qui croient. » (Philippiens 3.9) La droiture de Dieu nous couvre. « Il nous a pardonné toutes nos fautes. Car il a annulé l'acte qui établissait nos manquements à l'égard des commandements. Oui, il l'a effacé, le clouant sur la croix. » (Colossiens 2.13 - 14) (Aussi 2 Corinthiens 5.21, Romains 3.22 – 26, 4.6 – 13,
          4. Nous devons avoir la confiance que notre âme est protégée, couverte par la droiture de Dieu. Les attaques de Satan ne peuvent pas la pénétrer. Romains 9.31 – 39. (Regardez également 1 Thessaloniciens 5.8, Ésaïe 59.17)
        4. « pour chaussures à vos pieds la disponibilité à servir la Bonne Nouvelle de la paix » ou « mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne L’évangile de paix; » (version Louis Segund)
          1. Les chaussures des chevaliers protégeaient les pieds et aussi les tibias. Pas seulement des attaques mais aussi des épines et tout ce qui se trouve sur le champs de bataille. Même une blessure à la cheville peut être le talon d'Achille.
          2. « Disponibilité » ou « le fait d'être prêt ». Il faut être prêt à servir Dieu à chaque instant. Actes 12.7 – 8, Un ange à donné à Paul ce commandement.
          3. Quel est notre message ? L'Evangile. La Bonne Nouvelle. La meilleure définition, selon moi, se trouve en I Corinthiens 15.1 – 4 (page 243) . C'est ce que le monde doit savoir.
          4. C'est par cette Bonne Nouvelle, que l'on peut avoir la paix avec Dieu. « Puisque nous avons été déclarés justes en raison de notre foi, nous sommes en paix avec Dieu grâce à notre Seigneur Jésus-Christ. » (Romains 5.1)
          5. Etes-vous prêts à partager cette Evangile à tout le monde ? Notre attaque n'est pas statique mais toujours en progression vers l'avant, vers les autres qui ont besoin d'entendre cette Bonne Nouvelle, comment ils peuvent avoir la paix avec Dieu. Romains 10.15, Ésaïe 52.7
        5. « En toute circonstance, saisissez-vous de la foi comme d'un bouclier avec lequel vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du diable. »
          1. Le bouclier était très utile contre les attaques d'ennemi. Il existait plusieurs types de bouclier selon l'attaque. Par exemple, un bouclier plus petit pour se défendre contre une épée pour avoir plus d'agilité, mais plus grand pour les archers. Il y avait des boucliers aussi contre les attaques par flèches enflammées.
          2. « En toute circonstance » Il ne faut pas changer de bouclier. Tenez le ferme constamment. Le mot ici utilisé pour « bouclier » vient du mot pour une « porte » donc un bouclier assez large.
          3. La foi est notre bouclier, un bouclier très fort et efficace (I Jean 5.4). La foi (définie en Hébreu 11) en Jésus peut nous réconforter, fortifier. La foi qu'il est Dieu, toujours en contrôle, tout-puissant, qu'il nous aime, et qu'il fait « concourir toutes choses au bien de ceux qui l'aiment » (Romains 8.28).
          4. « vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du diable. » Le doute, le péché, la rancoeur, l'orgueil, le mécontentement....sont parmi les flèches que Satan nous jette de loin pour essayer de nous brûler, nous rendre inutiles et incapables de servir Dieu.
          5. Imaginez que vous êtes dans une guerre, entouré par l'ennemi. Vous êtes attaqué à droite et à gauche. Vous n'avez pas le temps de regarder autour de vous, vous ne connaissez même pas si votre armée est en train de gagner ou de perdre. Vous pensez peut-être que vous êtes tout-seul, vous vous demandez « Pourquoi pas déserter ? »  La foi est notre espoir que même si on est entouré par les attaques de Satan, on sait que notre équipe va gagner et que nous ne sommes pas seuls dans le combat.
          6. Si la foi nous manque que l'on demande à Jésus comme les disciples « Augmente notre foi. » (Luc 17.5) Nos expérience dans notre marche avec Dieu nous aideront. « Ron, a enseigné dans une classe d'adolescents handicapés mentaux. En regardant les capacités de ses élèves plutôt que leurs limites, Ron leur a enseigné à jouer aux échecs, à restaurer des meubles et à réparer les appareils électriques. Plus important encore, il leur a appris à croire en eux-mêmes. Un jeune garçon, Bobby a vite appris cette dernière leçon. Un jour, il a apporté un grille-pain cassé à réparer. Il a porté le grille-pain caché sous un bras, et du pain sous l'autre. » On peut avoir tant de confiance en Dieu.
          7. Le monde aujourd'hui pense plutôt que nous nous servons de notre foi comme béquille. Au contraire, c'est notre bouclier.
        6. « le salut pour casque »
          1. Le casque des chevaliers existait en plusieurs formes. Certains étaient très décorés selon le propriétaire. Ils servaient en tout cas à protéger la tête et le visage.
          2. Le salut nous donne la force, nous aide à « avoir la tête sur les épaules », de ne pas « perdre la tête ». Comment le salut nous aide-t-il ?
            1. Le salut est notre espoir (I Thessaloniciens 5.8).
            2. Notre salut nous donne la joie (1 Samuel 2.1, Psaume 21.1).
            3. Le salut nous donne le courage (Psaume 27.1).
            4. Le salut de Dieu nous donne la puissance (Psaumes 37.39 – 40).
            5. Le courage et la confidence (Ésaïe 12.2 – 3).
            6. Une muraille et un rempart (Ésaïe 26.1).
            7. Eviter la honte et la confusion (Ésaïe 45.17).
            8. C'est l'intimidation de nos adversaires (Philippiens 1.28).
          3. Si on n'avait pas la casque, le combat sera inutile. « Si la lutte que j'ai soutenue à Ephèse, véritable combat contre des bêtes fauves[e], n'a été inspirée que par des motifs purement humains, à quoi cela m'a-t-il servi? Si les morts ne ressuscitent pas, alors, comme le dit le proverbe: «Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.». » (1 Corinthiens 15.32)
          4. Le casque va être échangé... « Car, en ce qui me concerne, je suis près d'offrir ma vie comme une libation[b] pour Dieu. Le moment de mon départ est arrivé. J'ai combattu le bon combat. J'ai achevé ma course. J'ai gardé la foi. Le prix de la victoire, c'est-à-dire une justice éternelle, est déjà préparé pour moi. Le Seigneur, le juste Juge, me le remettra au jour du jugement, et pas seulement à moi, mais à tous ceux qui, avec amour, attendent sa venue. » (2 Pierre 4.6 - 8)
        7. « l'épée de l'Esprit, c'est-à-dire la Parole de Dieu »
          1. L'épée était un arme d'attaque pour les chevaliers. Elles existaient en plusieurs tailles et formes. A l'époque une épée haut de gamme était bien aiguisée sur les deux côtés.
          2. L'épée vient de l'Esprit et elle est la Parole de Dieu. (2 Samuel 23.2, Proverbes 1.23, Ésaïe 59.21, Zacharie 7.12, Jean 3.34, Jean 6.63) Jésus comment a-t-il répondu à Satan pendant qu'il était tenté dans le désert ? Il a cité la parole de Dieu. (Matthieu 4) La parole de Dieu nous aide à faire peur à Satan. « Je garde ta parole tout au fond de mon cœur pour ne pas pécher contre toi. » (Psaume 119.11) Psaume 119 ne parle que de sa parole, le chapitre le plus long de la Bible. Hébreux 4.12 « La parole de Dieu est vivante et efficace. Elle est plus tranchante que toute épée à double tranchant et, pénétrant jusqu'au plus profond de l'être, jusqu'à atteindre âme et esprit, jointures et moelle, elle juge les dispositions et les pensées du cœur. » L'Esprit peut nous aider à trouver le bon passage au bon moment. Il peut nous rappeler un passage que nous avons regardé dans le passé. Mais, il ne va pas nous faire tout le travail.
          3. Dans un bataille il ne faut pas balancer notre épée partout. Il faut la maitriser. Il faut lire la Parole de Dieu, il faut l'étudier, méditer, et cela va nous aider à attaquer.
          4. L'épée est bien pour l'attaque mais...
            1. Il ne faut pas oublié, qui est l'ennemi, on n'attaque pas nos frères et nos sœurs en Christ. On n'attaque pas les non-chrétiens. On attaque Satan et les péchés qu'il utilise pour détruire.
            2. La meilleure défense parfois est une bonne attaque.
            3. Il faut l'utilisée. Soyez actifs ! 

jeudi 1 octobre 2015

Conseils pour un employé et un employeur


    1. Esclaves et maîtres Ephésiens 6.5 – 9 Comment cela s'applique-t-il à nous ? Au travail ? A l'école ? A tous ceux qui sont sous l'autorité de quelqu'un. On peut même l'appliquer à notre relation avec Dieu, le maître de notre vie. Il faut travailler. « En effet, lorsque nous étions chez vous, nous vous avons donné cette recommandation : « Que celui qui refuse de travailler renonce aussi à manger. » (2 Thessaloniciens 3.10) Dieu nourrit les oiseaux, mais il ne jette pas la nourriture dans leur nid.
      1. Les esclaves (le même mot en grec peut dire aussi « serviteur » mais sans salaire) « Vous, esclaves, obéissez à vos maîtres terrestres avec crainte et respect, avec droiture de cœur, et cela par égard pour le Christ. (6) N'accomplissez pas votre tâche seulement quand on vous surveille, comme s'il s'agissait de plaire à des hommes, mais agissez comme des esclaves du Christ, qui accomplissent la volonté de Dieu de tout leur cœur. (7) Faites votre travail de bon gré, et cela par égard pour le Seigneur, et non par égard pour les hommes. (8) Car vous savez que chacun, qu'il soit esclave ou libre, recevra ce qui lui revient selon le bien qu'il aura fait. » (Éphésiens 6.5 – 8)
        1. Obéir.
          1. Avec crainte. La crainte divine. Voir aussi I Corinthiens 2.3, 2 Corinthiens 7.15, Philippiens 2.12. Une crainte qui réalise l'importance de bien réagir et de se comporter comme il le faut..
          2. Et respect. Qui nous a mis dans la positions où on se trouve ? Dieu nous a mis sous l'autorité de quelqu'un, on lui doit le respect.
          3. Avec droiture de cœur. Avec sincérité, car il va savoir si on ne l'est pas.
          4. Par égard pour le Christ. Comme si Jésus était en train de nous regarder, car en fait, il nous voit.
        2. Comme des esclaves de Christ. Comme j'ai entendu un homme qui a posté son CV pour un travail et a clairement dit « Je vais travailler pour vous, mais vous n'êtes pas mon patron, Dieu est mon patron. En le sachant, je vais faire de mon mieux à bien travailler pour vous. » Dieu nous regarde à chaque instant, il est toujours présent. Il faut plaire à Dieu plutôt qu'aux hommes.
        3. Faites votre travail de bon gré. D'autres traductions : « Servez-les avec empressement, comme servant le Seigneur et non des hommes. » (Louis Segond) « Servez-les avec bonne volonté... » (Alliance Biblique Universelle) Autrement dit « servez-les non pas avec amertume ou rancoeur mais avec de bonne volonté. » On n'est pas obligé d'être un accro de travail, mais il faut quand même avoir une bonne éthique de travail.
        4. Car vous savez que chacun, qu'il soit esclave ou libre, recevra ce qui lui revient selon le bien qu'il aura fait. Chacun entre eux, peu importe sa classe sociale ou son statut social, va se mettre devant Dieu, et va recevoir selon le bien (pas le mal, car nos péchés sont pardonnés.) que nous avons fait pour les esclaves ainsi que pour les maîtres.
      2. Les maîtres. « Quant à vous, maîtres, agissez suivant les mêmes principes envers vos esclaves, sans user de menaces. Car vous savez que le Seigneur qui est au ciel est votre Maître tout autant que le leur; et il n'agit jamais par favoritisme. » (Éphésiens 6.9) J'ai entendu l'histoire d'un homme à la retraite mais qui intéressait à la construction d'un supermarché pas loin de chez lui. Il est passé presque chaque jour pour regarder le travail fait par les ouvriers : en particulier l'opérateur d'une grue. Après plusieurs jours, à la fin de la journée, l'homme s'est approché de lui et lui a dit comment il l'a apprécié. L'ouvrier étonné a répondu, « Mais vous n'êtes pas le patron ? » Les mêmes principes pour les maîtres. Ils sont tenus responsables à Dieu pour leur façon dont ils traitent leurs esclaves. Même chose pour les patrons, les employeurs, les PSG, etc. Dieu a un travail pour nous... « 32 Quant au jour ou à l'heure, personne ne sait quand cela se produira, ni les anges du ciel, ni même le Fils ; seul, le Père le sait. ---Soyez vigilants, restez sur vos gardes, puisque vous ne savez pas quand viendra le moment. Les choses se passeront comme lorsqu'un homme quitte sa maison pour un long voyage et en laisse la responsabilité à ses serviteurs, en confiant à chacun sa tâche. Il commande au portier de veiller. Tenez-vous donc vous aussi en éveil! Car vous ne savez pas quand le maître de la maison doit revenir : sera-ce tard ? à minuit ? au chant du coq ? ou le matin ? Qu'il ne vous trouve pas en train de dormir s'il revient à l'improviste ! Ce que je dis là, je vous le dis à tous : Tenez-vous en éveil ! » (Marc 13.32 - 37)

mercredi 30 septembre 2015

Conseils pour les enfants et pour les parents


    1. Enfants et parents 6.1 – 4 « Vous, enfants, obéissez à vos parents à cause du Seigneur, car c'est là ce qui est juste. (2) Honore ton père et ta mère : c'est le premier commandement auquel une promesse est rattachée : (3) pour que tu sois heureux et que tu jouisses d'une longue vie sur la terre. (4) Vous, pères, n'exaspérez pas vos enfants, mais élevez-les en les éduquant et en les conseillant d'une manière conforme à la volonté du Seigneur.

      1. Conseils pour les enfants.
        1. Obéissez...
          1. Tous les enfants sont élevés dans l'obéissance à leurs parents. Cela a l'air comme un commandement tout simple. Mais ce n'est toujours si simple que cela. Par exemple..
            1. Si nos parents nous disent quelque chose au contraire de la loi de Dieu ? Jugez selon la situation mais en sachant que vous êtes sous l'autorité de vos parents mais en sachant.. « Mais Pierre et les apôtres répondirent : Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes. » (Actes 5.29)
            2. Et si on est majeur. On n'est plus sur leur autorité, mais on doit les honorer quand même.
          2. On le fait « à cause du Seigneur ». Parce qu'il nous le demande. Parce que c'est une bonne chose, surtout pour un chrétien. « Car c'est là ce qui est juste. »
        2. Honorez...
          1. Honore tes parents.
            1. Quand ?
              1. Quand nous habitons chez eux.
              2. Quand nous avons quitté la maison.
              3. Après qu'ils soient morts.
            2. Comment ?
              1. Respect. Rendre hommage. Faire honneur.
              2. Même s'ils ne sont pas chrétiens.
              3. Même si on ne s'entend pas bien ensemble.
          2. L'importance. Le premier commandement. Exode 20.12. Dans la liste des dix commandements donnés par Dieu à Moïse. Les 4 premiers concernent notre relation avec Dieu, et les six derniers..notre relation avec les êtres-humains. Dont le premier parmi ses six est « honore ton père et ta mère ».
          3. Pourquoi ? Verset 3. Pourquoi cette stipulation, une vie longue et heureuse ? En fait, notre relation avec nos parents, est une image de notre relation avec Dieu, notre Père céleste. Si on n'a pas de respect pour nos parents, comment peut-on respecter notre Père céleste ? Lui aussi va nous punir, nous corriger, nous aider. Va-t-on se rebeller contre lui ? On leur montre le respect pour ce qu'ils ont fait pour nous, les sacrifices, et pour Dieu.
      2. Pour les parents. Oui, ils est difficile d'être parent aussi. J'ai entendu d'un homme au supermarché qui poussait son caddie avec un bébé qui pleurait. Une dame l'a entendu en passant en train de dire « Ne crie pas Jean. Reste calme Jean, ne pleure pas. » La dame est passée plus tard et il disait la même chose, donc elle lui a dit, « Vous êtes un bon père et très patient de continuer à parler à petit Jean comme ça. » L'homme a répondu, « Madame, je suis Jean. » Paul a donné un conseil pour les parents, surtout pour les pères.
        1. «  n'exaspérez pas vos enfants » Littéralement, ne mettez pas vos enfants en colère, le même mot pour colère en Ephèse 4.26 à la fin, une colère forte. Les parents ne doivent pas faire des choses qui peuvent mettre leurs enfants dans cet état. On peut imaginer plusieurs exemples.
        2. Contrairement on doit les élever « en les éduquant et en les conseillant d'une manière conforme à la volonté du Seigneur. » Cette phrase a deux noms en grec...
          1. Le mot « paideia » (pahee-di´-ah) qui veut dire « tutorat, l'éducation ou la formation; la correction disciplinaire »
          2. Le mot « nouthesia » (noo-thes-ee´-ah) qui veut dire « attirant l'attention sur, dire (implicitement) réprimande ou un avertissement doux: - admonestation »
        3. Tout simplement il faut les élever pas seulement pour être une bonne personne, mais au mieux possible qu'ils respectent et honorent Dieu.

Conseils pour les mariés


    1. Femmes et maris Éphésiens 5.21 – 33
      1. On commence avec un commandement général. « Et parce que vous révérez le Christ, vous vous soumettrez les uns aux autres. » (Verset 21)
        1. Révérez vous le Christ ? On ne dit pas « Dieu », mais « Christ ». Le révérez-vous tant que Dieu et notre sauveur ?
        2. Vous soumettrez-vous aux autres ? Ce commandement est donné à plusieurs endroit : 1 Pierre 5.5, Romains 12.10, Philippiens 2.3. Paul a parlé de l'unité (chapitre 4) En suivant l'exemple de Jésus même (Marc 10.45), on ne doit pas penser que l'on est mieux que d'autres chrétiens. Cela ne veut pas dire que nous sommes au même niveau d'emploi, d'argent, de connaissance, mais que Dieu nous aime tous et qu'il ne fait pas de différence entre les hommes (Actes 10.34 – 35). Parfois il faut s'humilier, surtout pour garder l'unité. Selon le dictionnaire, être soumis veut dire « manifester une disposition à obéir, une docilité, cesser de résister à quelqu’un, respecter, accepter son autorité. »
        3. Les femmes. « Vous femmes, en particulier, chacune à son mari, et cela par égard pour le Seigneur. » (Verset 22)
          1. Ce passage est sujet de pas mal de discussion. Il y a pas mal de blagues.. « Dans une conférence avec 1 000 couples. « Que les hommes qui se laissent commander par leur femme se placent à droite. Et les autres à gauche. » Alors tout le groupe se mit à droite, sauf un homme qui alla à gauche. Et là sous les applaudissements on lui dit: - Comment avez- vous fait pour pouvoir vous placer ici? « Ben, c’est ma femme qui m’a dit de me mettre là. » Certains disent que cela ne s'applique plus aujourd'hui. (Regardez le verset précédent) D'autres vont trop dans le sens contraire disent que la femme est l'esclave de son mari. Ce verset ne dit pas que le mari est supérieur à la femme, voyez Galates 3.28 et Genèse 2.21. Mais en fait que la femme doit permettre que son mari soit le chef de la famille. Sarah est un exemple 1 Pierre 3.6, « Tel était, par exemple, le cas de Sara : dans son obéissance à Abraham, elle l'appelait : mon seigneur. »
          2. On peut passer du temps en discutant le caractère des femmes et des hommes, et comment ils doivent travailler dans le domaine de soumission (à l'égard des femmes) et d'amour (à l'égard des hommes). Mais tout simplement il faut le faire car Dieu nous le demande : « ...et cela par égard pour le Seigneur. »
          3. « Le mari, en effet, est le chef de sa femme comme le Christ est le chef, la tête de l'Eglise qui est son corps et dont il est le Sauveur. » (Verset 23) Le mari est la chef la famille. Regardez l'histoire entre Adam et Eve, on peut voir comment Dieu les a crées (Genèse 2.18 – 25), comment Adam a laissé sa femme prendre une grande décision (Genèse 3.1 – 6), et la punition et la correction après (Genèse 3.16). Paul prend cette occasion pour parler de la relation entre Jésus et l'église. Déjà, qui est le chef de l'église ? Le pasteur ? Le pape ? Le diacre ? Et non, Jésus.
          4. « Mais comme l'Eglise se soumet au Christ, de même la femme se soumet en toute circonstance à son mari. » Une église, peut-elle prendre une décision sans avoir consulté Jésus ? Oui, elle peut, mais ce n'est pas une bonne idée, plus grave pour certaines décisions. Une église devrait chercher la volonté de Jésus. Aussi, une femme devrait consulter son mari en toute circonstance, elle peut prendre une décision sans lui en avoir parlé mais ce n'est pas une bonne idée. Aussi l'église, doit-elle se soumettre à quelqu'un d'autre ? Non ! Que Jésus-Christ. La femme doit se soumettre à son mari, mais pas à tous les hommes.
        4. Les Maris. « Quant à vous, maris, que chacun de vous aime sa femme comme le Christ a aimé l'Eglise: il a donné sa vie pour elle, afin de la rendre digne de Dieu après l'avoir purifiée par sa Parole, comme par le bain nuptial. » (Verset 25 et 26)
          1. Les maris doivet aimer leur femme. Un mari qui aime sa femme, ne va pas la mettre sous ses pieds, il ne va pas exploiter sa soumission. En fait, il va apprécier, les hommes apprécient le respect de leur femme, et donc l'homme va l'aimer d'avantage, et sa femme va se soumettre d'avantage, et le cycle a commencé.
          2. Il doit l'aimer comme Jésus aime son église. Car il a donné sa vie, pas seulement pour toi et pour moi, mais aussi pour son église. Cela montre l'importance de l'église, c'est le moyen que Dieu a choisi de propager l'évangile et pour ceux qui acceptent de grandir dans la foi.
          3. Jésus l'a purifiée par sa Parole, sa parole est vérité. Par ses enseignements aussi. Comme ça, l'église est prête pour prendre le relais après qu'il est remonté vers son Père. Regarder Esther 2.12 pour la signification culturelle de ce passage. L'épouse devait bien se préparer pour le mariage, se laver et se purifier pour son mari. Verset 27 « Il a ainsi voulu se présenter cette Eglise à lui-même, rayonnante de beauté, sans tache, ni ride, ni aucun défaut, mais digne de Dieu et irréprochable. »
          4. Commet doit-il l'aimer ? Verset 28 - « Voilà comment chaque mari doit aimer sa femme comme si elle était son propre corps: ainsi celui qui aime sa femme s'aime lui-même. (29) Car personne n'a jamais haï sa propre chair; au contraire, chacun la nourrit et l'entoure de soins, comme le Christ le fait pour l'Eglise, (30) parce que nous sommes les membres de son corps. (31) C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère pour s'attacher à sa femme et les deux ne seront plus qu'une seule chair. » Il doit l'aimer comme il aime lui-même, son propre corps. Il parle bien aux hommes, en général, ils sont bien dans leur peau, plus que les femmes. Il faut aimer comme son propre corps car en fait, elle est. Là Paul cite Genèse 2.24...l'exemple de l'institution du mariage établie par Dieu.
          5. « Il y a là un grand mystère: je parle de ce que je viens de dire au sujet du Christ et de l'Eglise. » Verset 32. Le grand mystère est la relation entre Jésus est son église, que l'on ne peut pas tout comprendre.
          6. En résume Paul dit, « Quant à vous, que chaque mari aime sa femme comme lui-même, et que chaque femme respecte son mari. » C'est une histoire d'amour et de respect. Si chaque couple suit ces conseilles je crois qu'il y aura moins de divorces aujourd'hui.